IranDroits de l'hommeLe manque de liberté religieuse en Iran inquiète le...

Le manque de liberté religieuse en Iran inquiète le Département d’Etat américain

-

Iran Focus, Londres, 9 novembre – Dans son rapport de l’année 2005 portant sur la liberté de religion dans le monde, le Département d’Etat américain a désigné l’Iran comme « pays particulièrement préoccupants » pour avoir « sévèrement violé » des libertés religieuses.

Le rapport publié par l’office de la démocratie des Droits de l’Homme et du Travail du département d’Etat a mis en avant le traitement des minorités religieuses comme inquiétude particulière. « Les membres des minorités religieuses du pays — comprenant les musulmans sunnites et soufi, les bahaïs, les zoroastriens, les juifs, et les chrétiens – ont dénoncé l’emprisonnement, le harcèlement, l’intimidation, et la discrimination basée sur leur croyance religieuse. Les actions du gouvernement ont créé une atmosphère menaçante pour quelques minorités religieuses, particulièrement les bahaïs, les juifs et les chrétiens évangéliques « , peut-on y lire.

« Le gouvernement limite la liberté religieuse ( …)Le ministère de la culture et de l’orientation islamique et le ministère des renseignements et de la sécurité suivent de très près les activités religieuses ».

Le gouvernement iranien propage une interprétation de l’islam qui prive dans les faits les femmes de certains droits accordés aux hommes, ajoute le rapport.

Il a également mis en évidence le traitement des femmes comme sujet particulièrement inquiétant. « Les femmes doivent monter dans une section réservée dans les bus publics et entrer dans les bâtiments publics, universités, et aéroports par des entrées séparées. Les violateurs de ces restrictions font face à des châtiments comme la flagellation ou des amendes », a-t-il a ajouté.

“Les femmes sont sujettes au harcèlement des autorités si leur tenue vestimentaire ou leur comportement sont considérés inadéquats et elles sont condamnées au fouet ou à la prison pour ces infractions. Montrer des images de femmes dans les médias, y compris de femmes étrangères, qui ne sont pas vêtues selon des normes islamiques conservatrices vestimentaires, est interdit par loi. Il y a des pénalités, y compris le fouet et les amendes, pour le non-respect du code vestimentaire islamique au travail « .

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous