IranNucléairel’Iran n’a pas peur du Conseil de sécurité, selon...

l’Iran n’a pas peur du Conseil de sécurité, selon le patron de la sécurité nationale

-

Iran Focus, Téhéran, 9 novembre – Ali Laridjani, patron de la sécurité nationale, a déclaré que l’Iran ne craignait pas de voir son dossier nucléaire transmis au Conseil de sécurité des Nations Unies, a rapporté mercredil’agence de presse officielle IRNA.

Laridjani, secrétaire général du Conseil suprême de sécurité nationale iranien et un proche allié du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, a affirmé que les menaces de déférer Téhéran à cette instance internationale ne pourront jamais être « un outil efficace » pour contraindre l’Iran à abandonner ses « droits » nucléaires.

Selon lui, Téhéran espérait impliquer des Etats comme la Russie, la Chine et des pays membres du « mouvement des Non Alignés » dans les discussions nucléaires, tenues jusque là avec la troïka européenne – la Grande-Bretagne, la France, et l’Allemagne.

Il y a une « limite à la patience de Téhéran » vis-à-vis des inspections, a dit Laridjani, qui a été un commandant supérieur des gardiens de la révolution, ajoutant que Téhéran se rendait « tout à fait compte du fait que tout cela était tout simplement une méthode pour priver l’Iran d’occasions en or ».

Imitant Tony Blair, le Premier ministre britannique, l’IRNA a indiqué que le dirigeant britannique travaillait fortement avec « son maître George W. Bush « pour que l’Iran soit déféré devant le Conseil de Sécurité.

Laridjani a écarté les dernières positions de Blair contre l’Iran disant qu’il s’agissait « en partie de propagande des média ».

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous