IranDroits de l'hommeLe site d'Auschwitz interdira son entrée à des négationnistes...

Le site d’Auschwitz interdira son entrée à des négationnistes d’Iran

-

AFP, Varsovie, 17 févreir – La direction du site de l’ancien camp de la mort d’Auschwitz a prévenu vendredi qu’elle s’opposerait à la venue de négationnistes iraniens de l’holocauste, s’ils s’avisaient de venir sur les lieux où sont morts plus d’un million de juifs.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a le projet d’organiser une conférence sur l’existence de l’holocauste pour mesurer « la dimension de cette réalité et donner un avis sur le nombre de victimes ».

« Les personnes qui nient que des gens aient été assassinés dans des chambres à gaz et qui profanent ainsi la mémoire des victimes ne seront pas admises sur le terrain du cimetière qu’est le musée d’Auschwitz-Birkenau », a annoncé sa direction dans un communiqué.

Interrogé par des journalistes, le ministre polonais des Affaires étrangères, Stefan Meller, a indiqué que son pays s’opposerait à toute démarche négationniste.

« C’est au-dessous de toutes les normes imaginables que de discuter ces choses, de les négocier ou même d’ouvrir un entretien » à ce propos, a-t-il déclaré.

Il a précisé que l’Iran n’avait pas contacté son ministère à ce sujet.

Mardi, l’ex-ambassadeur d’Iran en Pologne, aujourd’hui en poste au Portugal, Mohammed Taheri, avait remis en cause le nombre de six millions de victimes juives de l’Holocauste dans un entretien à la radio portugaise Antena 1.

« Pour incinérer six millions de personnes, il faudrait une quinzaine d’années », a déclaré le diplomate, en soulignant qu’il s’était rendu sur place à Auschwitz.

De 1940 à 1945, environ 1,1 million d’hommes, de femmes et d’enfants, dont une immense majorité de juifs de divers pays d’Europe occupés par les Allemands, périrent dans les camps de la mort d’Auschwitz-Birkenau, selon les historiens polonais.

Des millions d’autres juifs sont morts sur l’actuel territoire polonais dans d’autres camps d’extermination, comme Treblinka ou Sobibor, ou en dehors des camps, comme dans les ghettos de villes comme Varsovie ou Cracovie.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous