IranDroits de l'hommeDeux hommes pendus en public dans une ville agitée...

Deux hommes pendus en public dans une ville agitée de l’Iran

-

Iran Focus, Téhéran, 2 mars – Deux hommes accusés d’avoir perpétré récemment un attentat à la bombe dans la ville d’Ahvaz, dans le sud-ouest de l’Iran, ont été pendus en public jeudi matin, a rapporté une agence de presse détenue par le gouvernement.

Les deux hommes, Ali Afrawi et Mehdi Navasseri, sont apparus à la télévision d’État le soir avant leur exécution et ont « confessé » avoir mené ces attentats. Les passages à la télévision des dissidents politiques sont régulièrement diffusés par les médias d’État iraniens et ont été condamnés dans le passé par la communauté internationale.

Un des deux individus a déclaré qu’il avait été en contact avec des groupes en Grande-Bretagne et au Canada qui cherchaient à déstabiliser la province pétrolière du Khûzistân. Ahvaz est la capitale de la province du Khûzistân.

Le ministre des Renseignements et de la Sécurité iranien, ou de la police secrète, a annoncé mercredi que pus de dix personnes avaient été arrêtées dans le cadre de la récente série d’attentats à Ahvaz.

Il a répété l’accusation selon laquelle les terroristes recevaient leurs ordres de l’étranger.

Un groupe de hauts responsables iraniens, dont le président radical Mahmoud Ahmadinejad, a accusé la Grande-Bretagne d’être derrière ces attentats.

Londres a nié à plusieurs reprises toute implication dans ces attaques. Les dissidents pensent que les attentats sont l’œuvre des services secrets iraniens dans une tentative de diffamation contre les groupes de l’opposition. Les services de renseignements iraniens ont reconnu dans le passé avoir mené des attentats et des meurtres afin de salir l’image de leurs opposants et de les faire passer pour des terroristes.

Les Arabes ethniques méprisent ce qu’ils décrivent comme la politique discriminatoire et répressive du gouvernement central dirigée contre eux dans la province pétrolière du Khûzistân. Un grand nombre de hauts responsables iraniens et d’hommes politiques accusent les États-Unis, la Grande-Bretagne et les groupes d’opposition en exil de provoquer des troubles dans la province.

Voici les images de l’exécution des deux hommes :

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img4408b048ea60f.jpg » />

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous