IranDroits de l'hommeLe ministère de l’Intérieur iranien ne confirme pas la...

Le ministère de l’Intérieur iranien ne confirme pas la mort des insurgés

-

Iran Focus, Téhéran, 5 avril – Le ministère de l’Intérieur iranien a envoyé un communiqué à la presse d’Etat affirmant qu’il lui était impossible de confirmer le décès de douze dissidents iraniens appartenant à un groupe responsable d’une attaque armée qui s’est produite en mars dernier contre un convoi de hauts responsables du gouvernement dans la province de Sistan-va-Balouchistan, dans le sud-est de l’Iran.

Plus tôt mercredi, l’agence de presse Fars dirigée par le gouvernement a cité un responsable politique anonyme affirmant que Abdolmalek Reigi, le chef du groupe nommé Jondollah, et 11 membres de ce groupe avaient été tués dans des affrontements avec les forces de sécurité à la frontière iranienne avec l’Afghanistan.

Le communiqué du ministère de l’Intérieur déclare qu’il n’y a aucune « information précise » lui permettant de confirmer cette allégation.

Des centaines de personnes ont été arrêtées dans cette province iranienne du sud-est suite à l’embuscade contre le convoi du gouvernement transportant des dizaines de responsables de province en mars.

La majorité des personnes arrêtées sont des Baloutches, minorité ethnique majoritairement musulmane sunnite, qui selon les autorités ont des liens avec les agresseurs.

Vingt-deux responsables du gouvernement et des provinces d’Iran ont été tués et au moins sept, dont le gouverneur de la ville de Zahedan, ont été gravement blessés dans l’embuscade alors que leur convoi partait de Zabol en direction de Zahedan aux premières heures du 17 mars. Sept autres ont été pris en otages.

Quelques heures après l’attaque, le chef de la police iranienne, le général de brigade Ismaïl Ahmadi-Moghadam a annoncé que tout semblait indiquer que les assaillants avaient rencontré des officiers des services de renseignements britanniques.

Le ministère de l’Intérieur iranien a également montré du doigt la Grande-Bretagne et les Etats-Unis et les a accusé d’avoir organisé cette agression.

L’Iran connaît ces derniers mois une escalade de la violence dans les régions habitées par les Baloutches, qui se plaignent des politiques discriminatoires et répressives du régime théocratique.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous