IranDroits de l'hommeL'UE fustige l'Iran pour ses violations des droits de...

L’UE fustige l’Iran pour ses violations des droits de l’homme

-

Iran Focus, Londres, 28 juillet – L’Union européenne a fustigé mercredi les violations des droits de l’homme en Iran, exhortant Téhéran à cesser de châtier des individus pour exprimer leurs pensées.

Le bloc de 25 nations a exprimé sa vive préoccupation sur la dégradation de la situation en matière de liberté d’expression et du statut des défenseurs des droits de l’homme, selon un communiqué publié par le Conseil de l’UE à Bruxelles.

Il a appelé l’Iran à appliquer pleinement ses obligations en matières de droits de l’homme, notamment celles de la convention internationale sur les droits civiques et politiques, qui stipule que chacun à le droit à la liberté d’expression, et celles de la convention internationale sur les droits économiques, sociaux et culturels, qui garantissent le droit à former et à adhérer à des syndicats.

Malgré ces obligations internationales, l’UE a noté avec inquiétude un nombre de cas récents où des défenseurs des droits de l’homme, notamment des avocats et des ouvriers protestataires, ont été arrêtés ou condamnés à de longues peines de prisons pour avoir fait un usage pacifique de leurs droits, dit ce communiqué.

Il souligne le cas de l’avocat Abdolfattah Soltani, condamné à cinq ans de prison et à cinq années de privations de ses droits civiques pour avoir révélé des informations classifiées et publié de la propagande contre le régime. Cette peine, ajoute le communiqué, a été décidée par une tribunal révolutionnaire pénal, à huis clos. Or l’UE ne reconnaît que des décisions judiciaires prises lors d’un procès équitable et public mené par un tribunal impartial et indépendant établi par la loi.

L’UE a declare que Farchid Yadollahi et Omid Behrouzi, deux avocats qui défendaient des Soufis dans la ville sainte de Qom, avaient eux-mêmes été condamnés à un an de prison et à 74 coups de fouet et à des amendes.

Le communiqué affirme que l’UE a reçu des information sur l’arrestation récente de neuf ouvriers protestataires à Téhéran dans le contexte d’une manifestation pacifique pour avoir soi-disant troubler l’ordre public.

L’UE appelle l’Iran à ne pas châtier des individus pour avoir exercer pacifiquement leurs droits, dit le communiqué, comme le garantissent les conventions des droits de l’homme, notamment le droit à la liberté d’expression.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous