IranDroits de l'hommeIran : les services secrets arrêtent la fille d’un...

Iran : les services secrets arrêtent la fille d’un prêtre assassiné

-

Iran Focus, Londres, 30 septembre – Des agents du redouté ministère des renseignements (VEVAK) ont arrêté la fille d’un prêtre protestant dont le meurtre il y a 12 ans avait été condamné sur la scène internationale, a indiqué une agence de presse chrétienne vendredi.

Ferechteh Dibaj, 28 ans, fille du révérend Mehdi Dibaj, a été arrêtée mardi avec son mari Reza Montazami, 35 ans, chez eux à Machad, ville du nord-est de l’Iran, a apporté l’agence de presse Compass Direct News.

La dépêche dit que des agents secrets ont opéré une descente dans leur appartement à 7h00 du matin et ont transféré le couple dans une branche locale du corps des gardiens de la révolution (CGR). Leur fille de six ans était dans l’appartement à ce moment.

Le couple avait chez eux une église indépendante à Machad, où le gouvernement avait exécuté un Pasteur converti en 1190, dit la dépêche.

En juillet 1994, Mehdi Dibaj, Pasteur des Assemblée de Dieu, ancien musulman converti au christianisme, avait été assassiné de manière épouvantable avec deux autres prêtres chrétiens. Avant son meurtre, le révérend Dibaj avait passé plus de neuf ans en prison, pour apostasie.

Téhéran avait à l’origine accusé l’opposition des Moudjahidine du people (OMPI) des meurtres de 1994 et amené d’anciens membres du groupe à la télévision pour témoigner qu’ils étaient responsables des assassinats.

Mais après les “meurtres en séries” de 1997 qui avaient touché des dissidents et des intellectuels en Iran, qui pour la première fois levait le voile sur de nombreux meurtres du VEVAK, le journaliste Akbar Ganji a fait la lumière sur ces crimes, révélant qu’il s’agissait d’un ordre de mission donné par le vice-ministre des renseignements Saïd Emami et perpétré par un commando sous le commandement de Mahmoud Saïdi.

Les autorités sous l’administration Khatami ont reconnu plus tard que le meurtre de l’évêque Haik Hovsepian Mehr, l’évêque Tateos Michaelian et le révérend Mehdi Dibaj était motive politiquement par le VEVAK pour ternir l’image du groupe d’opposition.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous