IranDroits de l'hommeSégrégation sur les campus iraniens demandée par les intégristes

Ségrégation sur les campus iraniens demandée par les intégristes

-

The Guardian, 20 novembre – De Robert Tait à Téhéran – Les extrémistes religieux en Iran demandent la séparation des hommes et des femmes dans les universités dans le but d’imposer leurs valeurs islamiques puritaines sur les campus du pays.

Cet appel, soutenu par les hauts responsables proches du guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, survient au moment de la publication de nouvelles statistiques indiquant que les étudiantes sont plus nombreuses que leurs camarades masculins, ce qui vient renverser la tendance traditionnellement majoritairement masculine.

Cette initiative est menée par Hojatoleslam Mohammad Mohamadian, ecclésiastique dirigeant l’organe étatique représentant M. Khamenei dans les universités du pays. M. Mohamadian a averti dans un discours que les universités étaient devenues des « spectacles de mode » et a recommandé aux chanceliers de sanctionner les étudiants qui violaient le code vestimentaire islamique et la ségrégation des sexes. Il a exigé des classes séparées pour les hommes et les femmes et l’évaluation des critères religieux et moraux des membres des universités afin de transformer la culture.

« Actuellement, l’environnement public des universités est libre et la situation morale est offensive », a déclaré M. Mohamadian à un rassemblement de hauts responsables d’université. « Les chanceliers des universités sont responsables non seulement de l’éducation et de la recherche, mais aussi de la religion, des croyances et des idées des étudiants. Si un ou deux membres de la minorité qui dégrade les universités sont traités avec sévérité, le reste des étudiants prendront ceci comme un avertissement et changeront leur attitude. »

Cette requête fait partie des mesures de répression dans le cadre desquelles des caméras de surveillance ont été installées sur les campus. Les étudiants actifs politiquement n’ont pas accès aux cours et un grand nombre de professeurs ont été forcés à une retraite anticipée. Il y a deux mois, le président Mahmoud Ahmadinejad a demandé la purge des professeurs libéraux et laïcs.

Les lois islamiques en Iran exigent déjà des hommes et des femmes qu’ils s’assoient à des rangées différentes en classe et dans les amphithéâtres. La ségrégation est appliquée également dans les bibliothèques, les salles de lecture, les réfectoires et les halls des résidences.

Le ministère de l’Education résiste à un renforcement de la ségrégation qu’il considère comme difficilement applicable et non nécessaire. Cependant, cette proposition a le soutien des députés membres de l’influente commission parlementaire pour la culture.

« Lorsque l’environnement de travail est exclusivement masculin ou exclusivement féminin, les employés et les étudiants sont libérés de certaines distractions », a expliqué Mousalreza Servati, membre de la commission, à l’agence de presse ILNA. « Dans les environnements libres, il est possible lorsqu’une femme passe, qu’un homme aime son visage ou son attitude et il arrive souvent que cette attirance pousse ensuite cette femme à quitter son mari pour se marier avec un autre homme. »

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous