IranNucléaireL’Iran détient probablement des armes bactériologiques, peut-être nord-coréennes

L’Iran détient probablement des armes bactériologiques, peut-être nord-coréennes

-

Reuters, Génève, 20 novembre – Par Richard Waddington – L’Iran détient probablement des armes bactériologiques, la Corée du Nord en a vraisemblablement développées et la Syrie aurait mené des recherches sur ces armes interdites, ont annoncé lundi les Etats-Unis lors d’une conférence sur le contrôle des armes.

Lors de la session d’ouverture de la sixième conférence d’étude de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques (CIAB), la délégation américaine dirigée par John C. Rood a affirmé que ces pays étaient particulièrement inquiétants en raison de leur « soutien au terrorisme ».

« Nous pensons que l’Iran poursuit probablement un programme d’armes biologiques offensif en violation de la CIAB », a affirmé Rood. « Nous pensons aussi que la Corée du Nord détient également des armes biologiques qu’elle aurait développées, fabriquées et armées pour s’en servir. »

« Enfin, nous demeurons extrêmement préoccupés par le fait que la Syrie … a conduit des recherches et le développement d’un programme d’armes biologiques », a-t-il dit.

L’Iran, que Washington accuse de chercher à développer des armes nucléaires, ainsi que la Corée du Nord, qui en possède déjà, sont tous deux membres de la CIAB, qui a maintenant 31 ans. La Syrie a signé le pacte mais ne l’a pas ratifié.

« Je rejette catégoriquement ce que la délégation américaine a déclaré à propos de mon pays », a affirmé l’ambassadeur iranien Alireza Moaiyeri lors de la conférence. « Leurs accusations sans fondement sont contraires à l’esprit de cette conférence d’étude. »

Cette conférence, qui a lieu tous les cinq ans, examine le fonctionnement du traité signé par 155 Etats qui interdit le développement, la production et le stockage d’armes biologiques et à toxines et met en place un futur programme de travail.

Rood a refusé de donner des détails sur ses accusations contre les trois Etats. Il a renvoyé les journalistes à un rapport des Etats-Unis de 2005 sur l’application de la CIAB par différents pays.

Les Etats-Unis accusent également d’autres nations, comme la Russie et la Chine, de ne pas respecter totalement le traité.

UNE MENACE GRANDISSANTE

A l’ouverture de cette conférence de trois semaines, le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a recommandé que des efforts plus conséquents soient entrepris pour protéger le monde des armes biologiques, qui selon lui représentent une menace grandissante en raison des avancées de la science et de la technologie.

La prise de conscience du danger est plus grande en raison des inquiétudes internationales autour du terrorisme et des nouvelles maladies naturelles hautement infectieuses telles que la grippe aviaire qui ont renforcé la capacité mortelle des virus, a-t-il dit.

Mais des années de négociations sur un nouveau protocole visant à renforcer le traité se sont soldées par un échec en 2001 parce que les Etats-Unis se sont opposés à des mesures telles que des contrôles inopinés dans les laboratoires.

Washington a toujours été sceptique sur la possibilité de mettre en place un système efficace de vérification de l’application du traité et estime que les contrôles inopinés ne peuvent qu’encourager l’espionnage industriel.

Cependant, les Etats sont d’accord pour améliorer la coopération dans des domaines tels que la surveillance des maladies, le renforcement de la législation nationale contre les armes biologiques et le durcissement du code de conduite des scientifiques.

Dans les cinq années à venir, Washington désire aboutir à un renforcement des lois nationales pour garantir que les acteurs non étatiques cherchant à obtenir de telles armes soient arrêtés et sanctionnés.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous