IranDroits de l'hommeAIEA-Iran : Cessez d’esquiver les questions avec des excuses...

AIEA-Iran : Cessez d’esquiver les questions avec des excuses légales

-

Reuters, Vienne, 28 novembre – De Mark Heinrich – L’Iran doit faire plus que simplement respecter ses obligations légales s’il veut regagner la confiance internationale quant à ses ambitions nucléaires, a déclaré le chef de l’agence de surveillance nucléaire de l’ONU.

Le message sans détour de Mohamed ElBaradei, communiqué à la fin de la réunion la semaine dernière de l’Agence internationale de l’Energie atomique, souligne sa grande frustration face à ce qu’il a qualifié de « paralysie » après trois années d’enquête en Iran.

« L’élément caractéristique du cas de l’Iran est que… nous sommes partis d’une situation où nous avons fini par nous apercevoir que des activités avaient débuté il y a 20 ans sur lesquelles nous ne savions rien », a-t-il dit dans des remarques non préparées dont une transcription a été remise à Reuters.

« Bien entendu, cela engendre une situation différente et cela signifie que l’Iran doit prendre l’initiative d’expliquer ce qui se passe. »

L’Iran affirme que son programme nucléaire est purement civil. Les nations occidentales suspectent Téhéran de fabriquer en secret des armes atomiques et font donc pression pour que l’ONU adopte des sanctions pour l’inciter à stopper ses travaux atomiques potentiellement liés au développement d’armes.

ElBaradei a affirmé qu’il avait tenté de bien faire comprendre à l’Iran qu’il « devait abandonner cette voie » et arriver à une transparence totale.

« Cela concerne des questions qui vont au-delà de… l’Accord de sauvegarde, donc la solution n’est pas de se reposer sur une clause légale ou une autre », a déclaré ElBaradei.

L’IRAN AUTORISE LE PRELEVEMENT DE NOUVEAUX ECHANTILLONS

L’Iran a confirmé mardi qu’il autorisait les inspecteurs de l’ONU à prélever des échantillons supplémentaires sur des équipements de recherche en raison de découvertes antérieures d’uranium hautement enrichi, ou enrichi à un niveau adéquat pour le développement d’armes.

ElBaradei a annoncé la semaine dernière que l’Iran avait également accepté de laisser les inspecteurs de l’agence examiner les rapports de fonctionnement de son usine pilote d’enrichissement d’uranium à Natanz. Il a qualifié ces gestes de la part de l’Iran (les échantillons et les rapports de fonctionnement) de « pas dans la bonne direction ».

Téhéran n’est pas forcé d’autoriser les inspecteurs de l’AIEA à pénétrer dans les sites qu’il n’a pas déclarés comme étant engagés dans des activités nucléaires. Mais il affirme qu’en permettant à ces inspections d’avoir lieu, il voulait montrer que ses projets nucléaires étaient pacifiques.

Mais plusieurs experts et diplomates qui suivent de très près le cas de l’Iran affirment que ces dernières concessions ne sont que de simples gestes et qu’ils ne représentent aucune avancée significative vers une attitude transparente.

La dernière fois qu’ElBaradei s’est exprimé, il a affirmé que l’Iran devait autoriser les inspecteurs à conduire des contrôles annoncés à la dernière minute dans n’importe quel site « jugé pertinent » pour aller au fond des questions que l’on se pose sur toutes activités clandestines.

« Si nous posons des questions à l’Iran, c’est parce que nous voulons reconstruire ‘l’histoire’. Que s’est procuré l’Iran ? Qui est impliqué ? A quoi a servi telle ou telle expérience ? Quand et où a-t-elle eu lieu ? », a expliqué ElBaradei.

« Nous attendons toujours une explication sur le programme depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui : comment il a évolué, quelle est son étendue. Cela implique de rencontrer des gens, de se procurer des données, … »

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous