IranDroits de l'hommeSelon un groupe d’opposition iranien, les Iraniens détenus en...

Selon un groupe d’opposition iranien, les Iraniens détenus en Irak sont des membres de l’élite des G

-

Associated Press, 29 décembre – Les deux Iraniens détenus par les forces américaines en Irak sont de hauts membres de l’élite des Gardiens de la Révolution d’Iran et ont coordonné des attaques contre les troupes de la coalition et des civils irakiens, a affirmé jeudi le leader d’un groupe d’opposition iranien.

La Maison Blanche a annoncé plus tôt cette semaine que des soldats américains avaient arrêté un groupe d’Iraniens lors d’un raid contre des insurgés suspectés en Irak. Deux des hommes bénéficiaient de l’immunité diplomatique et ont été renvoyés en Iran, tandis que les deux autres ont été placés en détention provisoire.

Maryam Radjavi, qui préside le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), coalition de groupes opposée au régime et basée à Paris, a déclaré que ces deux hommes étaient de hauts membres de la Force Qods des Gardiens de la Révolution d’Iran, et étaient responsables d’attaques sectaires en Irak.

Elle a cité comme source de ses informations les responsables du renseignement de son groupe.

Il n’était cependant pas possible de vérifier les allégations de Radjavi, mais le groupe a fourni ces dernières années des informations relativement exactes sur les événements en Iran, comme par exemple les détails du
programme nucléaire secret du pays.

A Washington, un haut responsable du Pentagone a déclaré jeudi que les forces américaines avaient trouvé « des indications et la preuve que toutes les personnes appréhendées, y compris les deux Iraniens, étaient impliquées dans des transferts de technologie EEI entre l’Iran et l’Irak ». EEI signifie engins explosifs improvisés, ou petites bombes fréquemment utilisées dans les attaques en Irak.

L’armée américaine a confirmé que ses troupes avaient découvert des documents, mais on ne sait pas exactement si des explosifs ont été effectivement trouvés.

Un haut responsable, qui a désiré rester anonyme parce que l’information n’a pas encore été rendue publique, a affirmé que les forces américaines tentaient de trouver actuellement comment elles pourraient livrer les Iraniens aux Irakiens, mais cette question n’a pas encore été résolue.

A Bagdad, le porte-parole du président irakien Jalal Talabani a déclaré lundi que les deux Iraniens détenus se trouvaient dans le pays sur son invitation.

Mais le porte-parole de l’armée américaine, le général William Caldwell, a confirmé jeudi que ces deux individus faisaient partie d’un groupe de 10 suspects placés en détention après le raid du 21 décembre. Ils ont été اinterrogés par les services de renseignement américain, a-t-il dit.

Les hauts responsables américains accusent l’Iran de fournir un entraînement et d’autres formes d’assistance aux milices chiites en Irak, comme du matériel utilisé dans la fabrication de bombes de bord de route. Téhéran nie ces accusations et affirme que le pays n’entretient aucun lien autres que politiques et religieux avec les Chiites irakiens.

7,062FansJ'aime
1,178SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous