IranDroits de l'hommeUn nouveau commandant pour l’Amérique qui se prépare à...

Un nouveau commandant pour l’Amérique qui se prépare à accuser l’Iran

-

The Independent, 11 février – Par Lauren Frayer à Bagdad – Le nouveau commandant militaire américain en Irak a averti hier que le pays serait « condamné à voir la violence et la guerre civile se poursuivre » si les forces américaines et irakiennes ne travaillaient pas ensemble.

Le général David Petraeus a pris le commandement des 135 000 hommes de la force américaine, déclarant : « Nous devrons partager le fardeau et avancer ensemble. Si nous parvenons à cela et si nous arrivons à aider le peuple d’Irak, les perspectives de succès seront bonnes. Si l’on échoue, l’Irak sera condamné à voir la violence et la guerre civile se poursuivre ».

Dressé sous le lustre en cristal de l’un des anciens palais de Saddam Hussein, le général Petraeus a déclaré que la tâche qui l’attendait était « extrêmement difficile. Les temps à venir seront durs et il y aura certainement beaucoup de journées pénibles. Mais comme je l’ai dit dernièrement aux membres du Sénat américain, cette difficulté n’est pas une fatalité ».

Le général, qui a fait ses études à Princeton, a pris le commandement au moment où l’administration Bush recentre sa stratégie sur l’Iran, facteur clé des troubles en Irak.

Les hauts responsables de la sécurité à Washington et en Irak travaillent depuis des semaines sur un exposé destiné à exposer les preuves des déclarations du gouvernement à propos des activités meurtrières de l’Iran. Les responsables américains à Bagdad tiennent aujourd’hui une conférence de presse dans laquelle ils vont révéler les preuves détaillées du rôle de l’Iran dans le pays en s’appuyant en particulier sur les numéros de série des explosifs utilisés par les insurgés en Irak.

Jusqu’ici, les dirigeants américains se sont peu exprimés à propos de ces preuves, qui incluent des documents et d’autres éléments collectés lors de raids en Irak, afin d’appuyer leurs arguments. Parmi les armes saisies, on peut citer une bombe de bord de route baptisée explosively formed penetrator, capable de percer le blindage des tanks Abrams à l’aide de charges en fusion. Un haut responsable du renseignement a affirmé que les USA étaient « pratiquement certains » de connaître la provenance de ces explosifs.

Le Pentagone a annoncé la mort de trois soldats américains de plus dans une explosion dans la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, ce qui porte à 36 le nombre d’Américains tués en Irak ce mois-ci.

7,062FansLike
1,162FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous