IranDroits de l'hommeIran - Mehrnoushe Solouki : "Pourquoi suis-je encore retenue...

Iran – Mehrnoushe Solouki : « Pourquoi suis-je encore retenue ici? »

-

CNW Telbec, Montréal, 21 juin – Reporters sans frontières a adressé deux courriers au ministère français des Affaires étrangères afin d’interpeller les autorités sur l’interdiction de sortie du territoire iranien dont est frappée Mehrnoushe Solouki, documentariste franco-iranienne.

« Mehrnoushe Solouki vit une situation très difficile. Elle fait
aujourd’hui face au silence des autorités iraniennes. Si aucune charge n’a été retenue contre elle, au terme d’un mois passé en détention, le parquet de Téhéran attend les directives du ministère des Renseignements pour l’autoriser à quitter le pays. La caution très lourde payée par sa famille, l’obligeant à hypothéquer leur domicile, constitue un moyen supplémentaire de pression sur la jeune femme qui a dû répondre, depuis sa sortie de prison, à de nombreuses convocations », a déclaré l’organisation.

Jointe par Reporters sans frontières, Mehrnoushe Solouki a affirmé ne pas comprendre le silence des autorités iraniennes. « Pourquoi suis-je encore retenue en Iran. N’avais-je pas les consentements des fonctionnaires iraniens et plus encore leurs sacro-saintes autorisations pour me rendre en Iran. Pour y séjourner et filmer. Ai-je dérogé à une règle, une seule, prescrite par la République islamique. Aux yeux de la justice iranienne et après instruction, non. Alors, pourquoi suis-je retenue encore en Iran. Suis-je coupable de ma nationalité française. De ma résidence au Canada. De ma condition de cinéaste indépendante. Le mutisme du ministère de l’Intérieur ne laisse rien augurer de bon », s’est interrogée la journaliste.

Mehrnoushe Solouki s’était rendue en Iran en décembre 2006 pour réaliser un documentaire sur les événements qui ont suivi l’accord de cessez-le-feu, en 1988, entre l’Irak et l’Iran. Elle a été arrêtée le 17 février 2007 et placée en détention à la prison d’Evin. Elle a été libérée le 19 mars après avoir payé une caution de cent millions de toumen, l’équivalent de 80 000 euros.

Grâce à l’intervention de l’ambassade de France à Téhéran, son passeport lui a été restitué, mais ses documents de travail et notamment son disque dur externe, qui contient 70% du montage de son documentaire, sont toujours aux mains des autorités iraniennes.

Dans une affaire similaire, la journaliste irano-américaine de Radio Free Europe, Parnaz Azima, n’a pas été autorisée à quitter l’Iran. Accusée de faire la « propagande contre la République islamique » et de travailler pour une radio « contre-révolutionnaire », la journaliste a dû payer une caution d’environ 411 000 euros pour rester en liberté jusqu’à l’ouverture de son procès.

Résidant en République tchèque, Parnaz Azima s’était rendue en Iran en janvier 2007 pour rendre visite à sa mère malade. Les autorités iraniennes lui avaient alors confisqué son passeport. Elle est tenue de rester en Iran jusqu’au jugement de son affaire.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous