IranDroits de l'hommeLe couple de touristes belges enlevé en Iran libéré...

Le couple de touristes belges enlevé en Iran libéré en bonne santé

-

AFP, Bruxelles, 14 août – Les deux touristes belges portés disparus depuis lundi près de Bam, dans le sud-est de l’Iran, dans des circonstances qui restent floues, ont été libérés et sont en bonne santé, a annoncé mardi le ministère belge des Affaires étrangères à Bruxelles.

« La mère d’un des deux Belges a eu un contact téléphonique cet après-midi avec l’un des disparus. Celui-ci a confirmé être en sécurité dans un endroit isolé, à 150 kilomètres au sud-ouest de l’endroit où la disparition a eu lieu », a précisé le ministère dans un communiqué.

« Notre ambassade met tout en oeuvre pour localiser les intéressés et leur apporter le soutien nécessaire », explique le communiqué du ministère belge.

« Lui et sa compagne de voyage sont en bonne santé », ajoute le ministère, qui n’avait pas encore reçu, en début de soirée, de précisions sur les circonstances de leur disparition et de leur libération de la part des autorités iraniennes.

« Manifestement, ils ont été empêchés de communiquer pendant deux ou trois jours », a simplement indiqué à l’AFP le porte-parole du ministère, François Dumont, en soulignant qu’il s’agissait d’une affaire « sérieuse ».

« Il nous a dit qu’ils étaient maintenant en sécurité et que ce n’était plus la peine de s’inquiéter. Il demande qu’on vienne les chercher dans les montagnes », a déclaré Daniel Bouve, le père de l’un des deux touristes, sur la télévision belge RTL-TVI.

Les deux touristes, originaires de Flandre (région néerlandophone du nord de la Belgique), s’appellent Stefaan (28 ans) et Carla (36 ans) et ont été recueillis « chez l’habitant », a précisé la chaîne belge.
Ils avaient été enlevés dimanche par un bandit qui exigeait la libération de son frère emprisonné pour les relcher, selon l’agence iranienne Fars.

Les autorités belges ont multiplié les contacts avec leurs homologues iraniens pour trouver une issue positive à ce dossier. La situation était d’autant plus difficile que le couple, qui se déplaçait en voiture, n’avait pas notifié l’ambassade belge à Téhéran de son intention de se rendre dans le sud-est de l’Iran, une région à haut risque.

Le préfet de Bam, Majid Etemadi, avait donné lundi matin la nouvelle de cette disparition, survenue selon lui près de Farhaj sur la route entre Bam et Zahedan, à la frontière entre les provinces de Kerman et Sistan-Balouchistan.

Cette dernière, qui jouxte le Pakistan et l’Afghanistan, est réputée comme peu sûre à cause de la présence de bandits de grands chemins et de trafiquants de drogue.

Selon l’agence Fars, le frère du responsable de l’enlèvement, Gol-Mohammad Shahbakhsh, a été arrêté par la police à la suite d’un affrontement avec les forces de l’ordre survenu à une date non précisée dans la région de Zahedan, capitale de la province de Sistan-Balouchistan.

Depuis 1999, au moins six cas d’enlèvements d’étrangers ont été enregistrés dans cette région désertique ou semi-désertique, misérable et infestée de brigands, à la croisée des routes de la drogue venues du Pakistan et de l’Afghanistan.

La plupart de ces enlèvements a trouvé une fin heureuse, à l’exception du cas d’un Allemand qui a été tué en février 1999. Parmi les six cas d’enlèvement enregistrés depuis 1999, au moins deux étaient motivés par la volonté d’obtenir la libération de prisonniers.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous