IranDroits de l'hommeLa majorité des jeunes médecins en Iran vivent sous...

La majorité des jeunes médecins en Iran vivent sous le seuil de la pauvreté

-

Iran Focus, Téhéran, 17 janvier – Les jeunes médecins en Iran vivent sous le seuil de la pauvreté et beaucoup sont forcés de trouver une alternative pour gagner de quoi joindre les deux bouts, selon le président de l’association des médecins iraniens.

« Les jeunes médecins de notre pays vivent sous le seuil de la pauvreté. La majorité d’entre eux sont envoyés au service militaire dès qu’ils sont diplômés. Ensuite, ils essaient de pratiquer dans leur domaine d’expertise. Ils gagnent 1,5 million de rials (150$) ce qui les place sous le seuil de pauvreté », a dit samedi le Dr. Iradj Khosronia à une agence de presse.

Khosronia, qui est aussi un responsable du ministère de la santé dans le Grand Téhéran, a ajouté que « certains de ces jeunes praticiens, même après leur service militaire et l’ouverture de leur cabinet, ne choisissent pas de poursuivre dans cette voie et recherche du travail dans une autre branche. »

7,062FansJ'aime
1,179SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous