IranDroits de l'hommeIran: un deuxième Irano-américain va être libéré sous caution

Iran: un deuxième Irano-américain va être libéré sous caution

-

AFP, Téhéran, 4 août – Un deuxième Irano-américain détenu en Iran sur des accusations d’atteinte à la sécurité nationale, Kian Tajbakhsh, va être libéré sous caution, a annoncé mardi un responsable judiciaire.

« L’enquête se poursuit dans cette affaire, et une fois terminée la détention sera commuée en libération sous caution », a dit Hassan Hadad, vice-procureur de Téhéran en charge des crimes contre la sécurité nationale, cité sur la télévision.

L’universitaire Haleh Esfandiairi, arrêtée comme M. Tajbakhsh en mai dernier sur des accusations similaires, a été libérée sous caution en août, et a quitté l’Iran lundi.

M. Hadad n’a pas précisé quand le changement de statut de M. Tajbakhsh interviendrait.

Il a remarqué par ailleurs que l’instruction judiciaire sur Mme Esfandiari était « proche de sa fin, et une mise en accusation sera prononcée et le cas sera transféré au tribunal ».

Mme Esfandiari, 67 ans, soupçonnée de vouloir déstabiliser le régime iranien à l’instigation des Etats-Unis, a été libérée le 21 août après le versement d’une caution de trois milliards de rials (320.000 dollars) de la prison d’Evin de Téhéran.

L’universitaire, qui réside aux Etats-Unis et dirige les études moyen-orientales au centre international Woodrow Wilson de Washington, s’était rendue en Iran en décembre 2006 pour y voir sa mère malade.
Outre le sociologue Kian Tajbakhsh, l’homme d’affaires Ali Shakeri, arrêté lui aussi en mai, est toujours détenu.

Une quatrième Irano-américaine, la journaliste Parnaz Azima, arrêtée puis libérée sous caution, mais sans pouvoir quitter l’Iran, a été accusée de travailler pour une radio « contre-révolutionnaire », la radio en langue persane Radio Farda, financée par le gouvernement américain et basée à Prague.

Ces arrestations ont ajouté aux tensions entre les Etats-Unis et l’Iran, que Washington accuse de vouloir se doter d’une capacité nucléaire militaire sous couvert de son programme civil.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous