IranDroits de l'hommeIran: Shirin Ebadi dénonce des cautions "trop élevées" pour...

Iran: Shirin Ebadi dénonce des cautions « trop élevées » pour deux activistes

-

AFP, Téhéran, 24 décembre – La lauréate du prix Nobel de la paix 2003, l’Iranienne Shirin Ebadi, a protesté contre le montant « trop élevé » de la caution fixée par la justice de son pays pour la libération de deux militantes des droits des femmes, a rapporté la presse lundi.

Maryam Hosseinkhah, 27 ans, et Jelveh Javaheri, 30 ans, sont actuellement détenues sur l’accusation d’avoir propagé des mensonges et attaques contre le régime, dans des articles publiés sur des sites internet féministes critiquant les « lois discriminatoires » envers les femmes.

« Malgré le fait qu’elles n’ont commis aucun crime, et même si c’était le cas, le montant des cautions est trop élevé », a dit Me Ebadi, qui représente les accusées en tant qu’avocate, citée dans le quotidien réformateur Etemad-Melli.

Un tribunal révolutionnaire a fixé à un milliard de rials (environ 107.000 dollars) la caution de Me Hosseinkhah, emprisonnée depuis le 18 novembre, et à un demi-milliard (environ 54.000 USD) celle de Me Javaheri, arrêtée le 1er décembre.

Les deux femmes sont très actives dans la campagne pour « Un million de signatures », une pétition visant à obtenir un changement des lois basées sur la charia (loi islamique) et jugées discriminatoires.

Elles avaient été interpellées brièvement en mars, lors d’une manifestation de soutien à cinq féministes qui se trouvaient en procès devant un tribunal révolutionnaire de Téhéran pour manifestation illégale en juin 2006.

Selon Etemad-Melli, Me Javaheri est passée en procès dimanche, en l’absence de son avocat, pour sa participation à la manifestation de mars dernier.

La justice iranienne a accentué ses poursuites contre les défenseurs des droits de l’Homme et les féministes impliquées dans la campagne « Un million de signatures ».

Cette campagne avait été lancée à la suite de la manifestation de juin 2006, pour la défense des droits des femmes, qui avait été dispersée brutalement par la police.

Les féministes iraniennes demandent l’égalité des droits avec les hommes en matière de droits de succession, de divorce et de droit de garde des enfants.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous