IranDroits de l'hommeL'Iran a pendu un mineur (presse)

L’Iran a pendu un mineur (presse)

-

Mohammad Hassan Zadeh, condamné pour la mort d’un enfant de dix ans en 2006, a été pendu dans la prison de Sanandaj (ouest), a rapporté jeudi le quotidien Kargozaran.

L’Iran est partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, depuis 1976, et à la Convention relative aux droits de l’enfant, depuis 1994, dont les signataires s’engagent à ne pas appliquer la peine de mort pour un condamné mineur au moment des faits.

Un condamné à mort pour homicide en Iran peut échapper à la peine capitale si la famille de la victime lui accorde son pardon, en échange d’une compensation financière et d’une peine de prison.

"Aucun de nos efforts pour arriver à un accord avec la famille de la victime n’a abouti, et la sentence a été appliquée mardi matin", a dit une source judiciaire locale.

La Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Louise Arbour, avait exhorté Téhéran mardi à "suspendre les exécutions (de) quatre criminels mineurs, conformément à ses obligations internationales".

Il s’agissait de Mohammad Fadaie, Behnoud Shojaie, Saïd Jaziie et Behnam Zareh.

Mohammad Fadaie et Behnoud Shojaie devaient être pendus à Téhéran mercredi mais ont bénéficié d’un sursis d’un mois pour essayer de trouver un accord avec les familles des victimes.

L’exécution de Saïd Jaziie a été fixée au 25 juin, alors qu’aucune information n’a été apportée par les autorités iraniennes sur le sort de Behnam Zareh.

Par ailleurs, toujours selon Kargozaran, un homme de 65 ans a été pendu à la prison de Sanandaj en même temps que Mohammad Hassan Zadeh.

Ces pendaisons portent à au moins 110 le nombre d’exécutions en Iran depuis le début de l’année, selon un décompte de l’AFP établi à partir d’informations de presse.

Les autorités ont lancé l’an dernier une campagne pour améliorer "la sécurité de la société", qui s’est traduite entre autres par une forte augmentation du nombre de peines capitales.

Au total, 317 personnes ont été exécutées en 2007, contre 177 en 2006, selon Amnesty international, qui a relevé dans un récent rapport que l’Iran avait été en 2007 le pays ayant eu le plus recours à la peine capitale après la Chine.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous