IranDroits de l'hommeManifestation d'opposants au régime iranien devant l'ONU à Genève

Manifestation d’opposants au régime iranien devant l’ONU à Genève

-

AFP: Quelque 200 Iraniens manifestaient lundi matin devant le siège de l’ONU à Genève "pour dénoncer les exécutions, les tortures et les viols dans les prisons" iraniennes au moment où le Conseil des droits de l’homme passe au crible la situation dans le pays, a constaté l’AFP.

Sous des banderoles "Non à la violence policière", "Arrêter la peine de mort", ainsi que des photos d’opposants persécutés dans leur pays, des manifestants dont certains portaient la couleur verte, symbole de l’opposition iranienne, scandaient "Liberté, démocratie, laïcité en Iran".

"Nous voulons que les droits de l’homme soient respectés pour tous les Iraniens", a déclaré un médecin venu d’Autriche, Hassan Nayeb Hassan.

Les organisateurs attendaient quelque 500 manifestants venus de toute l’Europe, des Etats-Unis et du Canada, et représentant quelque 80 organisations d’opposants iraniens émigrés de tous bords.

"Des Iraniens vivant dans des villes européennes, aux Etats-Unis et au Canada ont fait une alliance, toutes tendances politiques confondues, pour dénoncer les exécutions, les tortures, les viols de femmes et d’hommes qui ont lieu dans les prisons", a affirmé à l’AFP un des responsables de la manifestation, Jamshid Anver.

"Les droits de l’homme sont bafoués en Iran, c’est terrible, déshonorant, humiliant", a-t-il ajouté.

Le premier Examen périodique universel de l’Iran à l’ONU –une procédure prévue tous les quatre ans et qui a débuté lundi matin à Genève–, est "une bonne occasion" pour le faire savoir mais "je n’ai pas beaucoup d’espoir sur ce que peut faire l’ONU", a souligné M. Anver, un ancien employé des Nations unies à la retraite.

A quelques centaines de mètres de la manifestation, la séance du Conseil des droits de l’homme a démarré par un discours du chef de la délégation iranienne, Mohamad Jabad Larijani, qui a assuré du "ferme engagement" de son pays "en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme".

Mais les pays occidentaux qui lui ont succédé, ont dénoncé l’actuelle "répression sanglante" contre les opposants au régime de Téhéran.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous