IranDroits de l'hommeNouvelle vague de protestations étudiantes en Iran

Nouvelle vague de protestations étudiantes en Iran

-

Iran Focus, Téhéran, 14 mars – Des dizaines de protestations et de sit-ins ont été organisés par les universités à travers l’Iran ces quinze derniers jours, suscitant une grande inquiétude de la dictature religieuse.

Le VEVAK, ou ministère des renseignements et de la sécurité, prépare en représailles de nouvelles arrestations dans le milieu étudiant, et la presse s’en fait déjà l’échos, en publiant ici et là des déclarations sur « l’identification complète des responsables des troubles et du chaos ».

A Ispahan, les étudiants de la faculté industrielle poursuivent leur sit-in de protestation qui est entré dans sa deuxième semaine.

Le 7 mars à Ispahan, des étudiants ont empêché l’ancien ministre de Khatami, Mostafa Moïne, de prononcer un discours à l’université. Quand Moïne, venu dans le cadre de la campagne présidentielle, a commencé à parler, les étudiants ont brandi des pancartes où était écrit « les réforme sont mortes, non aux élections ». Ils ont aussi scandé « libérez tous les prisonniers politiques », « Honte à Mocharekat » (le parti de Khatami). Moïne a été obligé de quitter le campus, sanas pouvoir terminer son discours.

Le 5 mars à Machad (est du pays), excédés par la présence sur le campus de plusieurs ténors du pouvoir, notamment le ministre de la santé Massoud Pezechkian, les étudiants se sont mis à le huer et à demander la libération des prisonniers politiques. Le chahut était tel qu’ils ont fait fuir le ministre. Les étudiants ont pris le contrôle de la salle pendant plusieurs heures et ont publié un communiqué appelant à la dissolution du « conseil culturel de la révolution ».

Par ailleurs, le même jour, des étudiants de la Faculté des sciences de l’université de Machad, ont lancé un mouvement de protestation contre le plan de ségrégation sexuelle dans les universités. Ils ont qualifié ce plan d’humiliant.

Les étudiants de l’université Amir Kabir – antenne de Tafresh, (200 km au sud-ouest de Téhéran) ont organisé un sit-in et une grève de la faim pour protester contre la mauvaise qualité de la nourriture sur le campus qui a conduit à l’intoxication de plusieurs personnes.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous