IranDroits de l'hommeJournée mondiale/Peine de mort: Ali Saremi, figure emblématique des...

Journée mondiale/Peine de mort: Ali Saremi, figure emblématique des prisonniers politique en Iran

-

Iran Focus : Le 10 octobre marque la journée mondiale contre la peine de mort et l’Iran est une fois de plus pointé du doigt pour détenir le record du plus grand nombre d’exécutions proportionnellement à sa population. Plusieurs opposants politiques sont dans le couloir de la mort, des manifestants accusés de Moharebeh (en guerre contre Dieu) vont mourir dans l’indifférence totale de la communauté internationale. Le site Iran Focus retracera chaque jour le cas de chacun de ces prisonniers. 

Ali Saremi, 62 ans, est la figure emblématique des prisonniers politique en Iran.  Il a passé au total 23 années de sa vie dans les prisons du chah et des mollahs pour son opposition à la dictature. Arrêté la dernière fois en été 2007 pour avoir participé au cimetière de Khavaran à une cérémonie pour la mémoire des 30.000 prisonniers politiques exécutés en 1988 de façon expéditive dans le terriblement célèbre « massacre des prisons ».

La condamnation à mort d’ Ali Saremi a été confirmé ces derniers mois aux cotés d’autres prisonniers politiques : Mohammad-Ali Haj-Aghaei, Abdolreza Ghanbari, le père et fils Ahmad et Mohsen Daneshpour-Moghaddam, et Jafar Kazemi, Abdolreza Ghanbari, Javad Lari et Mme Farah Vazehan. Ils sont tous condamné à mort accusés de sympathie pour l’opposition principale, les Moudjahidines du Peuple (Ompi).

Dans un acte d’extrême courage, Ali Saremi, a rendu public, le 28 août dernier, depuis la prison de Gohardacht, un message à l’occasion du 45ème anniversaire de la fondation de l’OMPI. Le fils de M. Saremi vit dans le camp d’Achraf en Irak, avec 3.400 membres de l’OMPI.

Voici le texte de son message :

Au nom de Dieu,

Au cours de ses 45 années de lutte opiniâtre et inlassable pour la démocratie, la liberté, la justice et le progrès et pour déraciner la pauvreté et l’analphabétisme, l’OMPI a trouvé sa place dans le cœur du peuple opprimé d’Iran qui aspire à la liberté.

Bien que dans ce combat inégal, elle ait affronté une tyrannie armée jusqu’aux dents, puisque seuls les humains déterminent leur destin et non les armes, nous serons victorieux.

Chaque fibre de mon pays cherche une réponse qui se trouve uniquement entre vos mains.

Les charlatans et les escrocs ont tout fait pour vous tenir éloignés de nous. Mais, nous nous appuyons sur une montagne qu’aucune tempête ne peut venir troubler.

Ali Saremi

28 août 2010

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous