IranDroits de l'hommeIran: la Maison Blanche condamne la possible exécution de...

Iran: la Maison Blanche condamne la possible exécution de Sakineh

-

 AFP: La Maison Blanche a condamné mardi « dans les termes les plus forts » la possible exécution imminente de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, une Iranienne condamnée à mort par lapidation dans son pays, et a exigé des autorités de Téhéran qu’elles la traitent « justement ».

« Nous condamnons dans les termes les plus forts les projets apparents du gouvernement iranien de bientôt exécuter Sakineh Mohammadi-Ashtiani », a déclaré le porte-parole du président Barack Obama dans un communiqué.

« Le manque de transparence et de respect des procédures dans l’affaire de Mme Ashtiani, et les actes subis par son avocat et sa famille, sont inacceptables », a indiqué ce porte-parole, Robert Gibbs.

Cette affaire, de même source, « illustre le mépris fondamental du gouvernement iranien pour les droits humains, dont ceux des femmes. Nous appelons le gouvernement iranien à renoncer à cette exécution, et à traiter Mme Ashtiani justement, comme elle en a le droit », conclut le communiqué.

De son côté, la secrétaire d’Etat Hillary Clinton s’est dite « profondément troublée par les informations selon lesquelles les autorités iraniennes sont en train de préparer l’exécution ».

« Les dirigeants iraniens ont une nouvelle fois échoué à protéger les droits fondamentaux de leurs propres ressortissants, en particulier les femmes », a affirmé Mme Clinton dans un communiqué, en appelant elle aussi le régime islamique à ne pas exécuter Mme Mohammadi-Ashtiani.

Plusieurs comités de soutien à Sakineh Mohammadi-Ashtiani se sont inquiétés mardi de sa possible exécution dès mercredi, au vu d’informations selon lesquelles une décision d’un tribunal aurait été envoyée à la prison de Tabriz, où est détenue Mme Mohammadi-Ashtiani.

Sakineh Mohammadi-Ashtiani, mère de famille de 43 ans, a été condamnée à mort en 2006 pour adultère.

Un jugement l’a condamnée à la pendaison pour son implication dans le meurtre de son mari et un autre à la lapidation pour d’autres charges d’adultère.

La première condamnation avait été commuée en appel en une peine de dix ans de prison. Mais la condamnation à la lapidation a été confirmée en 2007 par la Cour suprême.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous