IranIran (actualité)Contrat de missiles annulé: la Russie "a vendu" l'Iran...

Contrat de missiles annulé: la Russie « a vendu » l’Iran à Washington (Ahmadinejad)

-

AFP: La Russie « a vendu » l’Iran aux Etats-Unis en annulant un contrat de livraison de missiles S-300, a déclaré le président iranien Mahmoud Ahmadinejad lors d’un discours en province, diffusé en direct par la télévision d’Etat.

« Certains, sous l’influence de Satan, pensent qu’ils peuvent annuler unilatéralement et illégalement un contrat de défense et que cela va porter atteinte à la nation iranienne. Ils (les Russes, ndlr) nous ont vendus à nos ennemis (les Etats-Unis) en annulant le contrat unilatéralement », a-t-il dit.

« Je veux leur dire que nous considérons que le contrat est toujours valide. Ils doivent l’exécuter. S’ils ne le font pas, la nation iranienne fera valoir ses droits », sur les pertes subies et avec « des amendes », a affirmé le président iranien à Bojnourd, dans le nord du pays.

C’est la première fois que le président iranien réagissait à l’annonce de l’annulation de la livraison de missiles controversés S-300.

Le 22 septembre, le président russe Dmitri Medvedev avait interdit cette livraison à l’Iran, en application d’une nouvelle résolution de l’ONU sanctionnant Téhéran pour son programme nucléaire controversé. La Maison Blanche avait salué cette décision.

« S’ils annulent le contrat sur la vente de missiles, la nation iranienne tiendra bon devant le front de l’arrogance (les pays occidentaux, ndlr) et notamment le gouvernement américain », a affirmé M. Ahmadinejad, en ajoutant: « la nation iranienne n’a pas besoin de missiles pour se défendre ».

La Russie a dit, en octobre, qu’elle rembourserait à l’Iran l’acompte versé.

« Nous sommes en train de préparer tous les documents nécessaires », avait déclaré le 7 octobre Sergei Chemezov, directeur général de la société nationale d’exportation d’armes russe Rosoboronexport, en précisant que la Russie avait « reçu un acompte de 166,8 millions de dollars pour ce contrat ».

« Bien sûr, ils (les Iraniens, ndlr) ne sont pas très contents », mais « nous n’avons pas le choix », avait-il ajouté.

L’Europe, les Etats-Unis et Israël s’étaient élevés contre le contrat entre la Russie et l’Iran, car le système perfectionné de missiles, équivalent du système Patriot américain, permettrait à Téhéran de défendre efficacement ses installations nucléaires en cas de frappes aériennes.

Membre permanent du Conseil de sécurité, la Russie avait voté en faveur des sanctions iraniennes malgré ses liens avec Téhéran dans le domaine économique et énergétique. Les Russes ont notamment construit la première centrale nucléaire de l’Iran lancée fin août à Bouchehr (sud).

M. Chemezov avait précisé qui si la Russie était « obligée de rembourser » l’acompte, son pays ne parlait « d’aucune autre compensation ».

Interrogé sur l’échéance du remboursement, il avait indiqué qu’il était « peu probable que ce soit cette année ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous