IranDroits de l'hommeIran: la chef de l'ONU/droitsHomme critique la "répression" croissante

Iran: la chef de l’ONU/droitsHomme critique la « répression » croissante

-

AFP: La Haute commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Navi Pillay, a exprimé vendredi sa préoccupation vis-à-vis de la situation des défenseurs des droits de l’Homme en Iran, soumis à une « répression » croissante ces derniers mois.

Dans un communiqué, Mme Pillay établit une liste de défenseurs des droits de l’homme incarcérés en Iran et demande aux autorités de reconsidérer chacun de ces cas. Elle cite notamment l’avocate Nasrin Sotoudeh arrêtée le 4 septembre, accusée d’avoir porté atteinte à la sécurité nationale.

Selon la Haute commissaire, Mme Sotoudeh a été placée en isolement jusqu’au 15 novembre, date de l’ouverture de son procès.

« Je suis très préoccupée par l’affaire Nasrin Sotoudeh qui fait partie d’une répression bien plus large, et par le fait que la situation des droits de l’homme en Iran devient de plus en plus difficile », a déclaré Mme Pillay, citée dans le communiqué.

« J’exhorte les autorités iraiennes à revoir son cas de façon urgente et à faciliter sa libération », poursuit-elle.

La situation des défenseurs des droits de l’homme en Iran devient de plus en plus contraignante, a expliqué à l’AFP un porte-parole du Haut commissariat, Ruppert Colville.

« Depuis les élections de l’an dernier les pressions qui sont exercées à leur égard ont augmenté et sont devenus bien plus intenses ces derniers mois », a-t-il spécifié.

Plusieurs avocats ont été visés par les mesures sévères, après le mouvement qui a suivi la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009.

Des milliers de personnes avaient alors arrêtées. La plupart ont été libérées mais plusieurs centaines, notamment des responsables réformateurs, des journalistes et des militants des droits de l’Homme, sont toujours détenus.

M. Colville a par ailleurs rappelé que la condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi-Ashtiani dans une affaire de meurtre et adultère a suscité l’indignation internationale et que Javid Houtan Kiyan, un des avocats de cette femme Javid Houtan Kiyan, avait été arrêté le 10 octobre sans raison vraiment valable.

 

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous