IranDroits de l'hommeFrance-Iran : Les Moudjahidins dénoncent la provocation

France-Iran : Les Moudjahidins dénoncent la provocation

-

L’écho – Le Régional, le 13 avril – La démonstration de l’Iran Payvand Association devant les mairies d’Auvers-sur-Oise et de Méry a laissé un goût amer aux Moudjahidins et aux habitants acquis à leur cause.

C’est peu de dire que les Moudjahidins du Peuple installés à Auvers-sur-Oise et leurs amis Auversois ou Mérysiens ont peu goûté la manifestation provocatrice du groupe qui s’intitule Iran Payvand Association, la semaine dernière.

Les uns et les autres ont été indignés de ce qu’ils considèrent comme une grossière intrusion de personnages plus que douteux, sans doute téléguidés par un régime iranien jugé abject, pour lancer des accusations sujettes à caution. Un panneau calicot a particulièrement indigné, à juste titre. On y voit des photographies de sympathisants des Moudjahidins s’immolant par le feu, voici deux ans, après l’opération de police. Et comme seule légende « Bruguière, héros de la lutte contre le terrorisme ». Un manque d’humanité élémentaire qui ne peut que provoquer le mépris.

L’affaire Zahra Kazemi

Mais sans doute les partisans des mollahs n’en sont pas à une monstruosité près. Il suffit de se rappeler le sort de la journaliste irano-canadienne Zahra Kazemi, après son arrestation en juin 2003 pour avoir photographié une prison iranienne et morte quatre jours plus tard. Les autorités de Téhéran ont toujours refusé de rendre son corps à sa famille, et pour cause. Selon un médecin iranien, Shahram Aazam, qui avait pu voir son cadavre, elle avait le nez fracturé, le crâne fendu, des doigts cassés, les ongles arrachés, un orteil « en bouillie » et le vagin « complètement lacéré » à la suite d’un « viol brutal », peut-être avec un morceau de bois. Un traitement que les mollahs ont sans doute trouvé « normal » puisque le régime des mollahs a acquitté le principal suspect de ces tortures et attribué la mort de Zahra à un « malaise » !

Que les trublions qui ont manifesté à Auvers aient proclamé aient proclamé « vive le juge Bruguière » ne peut qu’interpeller la conscience civique et morale des Français. Certains se sont étonnés que l’Echo donne la parole à M. Karim Haggi, le peu reluisant leader du groupe de manifestants anti-Moudjahidin. Mais c’est précisément l’honneur de notre journal de donner la parole à chacun, contrairement à ce qui se fait en Iran. Ce qui justifie de revenir sur cette affaire pour apporter notre point de vue et celui des Auversois.

La parole à chacun

Les Moudjahidins du peuple d’Auvers-sur-Oise ne sont pas les moins indignés. Leur porte-parole, Aladdin Touran, a tenu à répondre aux graves accusations contre la Résistance iranienne : « Ce qui s’est passé le 1er avril fait partie d’une campagne de désinformation menée par le ministère iranien des renseignements. Exaspérés et dépités par l’ampleur du soutien que les Français et surtout les Vald’oisiens apportent à la Résistance iranienne et à Madame Radjavi, présidente de la République élue par cette résistance, les mollahs en Iran ont essayé de fomenter des troubles dans la région tout en cherchant à diaboliser la Résistance ».

Fomenter des troubles

Comme par hasard, 15 mars 2005, le mollah Ali Younessi, ministre des renseignements, qui dirige cette campagne, avait annoncé : « J’ai donné l’ordre de porter à la connaissance de toutes les instances internationales et dans les plus brefs délais, les crimes commis par les Modjahedines. »

Aladdin Touran nous raconte la suite : « Auparavant, en réponse aux demandes formulées par Téhéran pour exercer des pressions contre la Résistance iranienne, un service français avait rétorqué qu’étant donné la popularité de ce mouvement en France, il faudrait réunir un nombre important d’Iraniens à Auvers-sur-Oise pour afficher une opposition à la Résistance. C’est alors que l’on pourra sous prétexte d’atteinte à l’ordre publique, augmenter la pression sur les Iraniens d’Auvers.

Mais la campagne s’est soldée par un échec total et les mollahs n’ont pu rassembler qu’une cinquantaine de leurs agents, bien connus, à Auvers-sur-Oise. Certains venaient de l’ambassade du régime en France, d’autres arrivaient d’Iran et le reste de divers pays d’Europe comme l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, l’Angleterre ou la Suisse. Ils sont abhorrés par les Iraniens pour leur collaboration avec la dictature. Pas même un seul Iranien résidant en France ne se trouvait parmi eux, bien qu’ils soient des milliers à habiter dans l’Hexagone. »

Manipulation

Selon les Moudjahidins d’Auvers, l’association hollandaise Iran Payvand, organisatrice de la « manifestation», est liée au ministère des renseignements de Téhéran. Selon sa revue, « Payvand », au moins dix individus parmi ceux venus à Auvers le 1er avril ont été questionnés par les services hollandais, allemands, anglais, norvégiens, et autres en raison de leurs relations avec les services iraniens. Selon Peyvand, la police hollandaise a affirmé à Karim Haggi, le président de ladite association : « Nous disposons de documents suffisants pour démontrer que vous êtes en relation avec le régime iranien qui vous paye, entre autres, les frais de cette revue. »
Sans commentaires…

Jean-François DUPAQUIER

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous