IranDroits de l'hommeL'Iran ferme les bureaux d'Al-Jazira

L’Iran ferme les bureaux d’Al-Jazira

-

Radio Canada, 18 avril – Téhéran a décidé de suspendre les activités de la chaîne qatarie Al-Jazira sur son territoire. Elle accuse le réseau d’information continue d’avoir joué un rôle « subversif » dans les récentes manifestations de la minorité arabe dans la province du Khouzistan, dans le sud-ouest de l’Iran.

Al-Jazira a reçu ordre de ne plus opérer sur le territoire iranien et de fermer son bureau de Téhéran. La chaîne a qualifié cette annonce de « surprenante et injustifiée », tout en appelant l’Iran à revenir sur sa décision. Selon son porte-parole, Jihad Ballout, Al-Jazira « continuera à couvrir les événements iraniens de façon objective ».

La semaine dernière, Ahvaz, ville frontalière de l’Irak, a connu deux jours de manifestations violentes, à la suite de rumeurs de plan gouvernemental pour encourager l’installation de persanophones dans cette ville à très forte majorité arabe. Les Arabes ne représentent que 3 % des 69 millions d’Iraniens.

Al-Jazira aurait été la première chaîne à faire était des manifestations sur son antenne, reprenant le sujet dans ses émissions de débats. Elle a cité le Front populaire et démocratique des Arabes d’Ahvaz, établi à Londres, qui a parlé de 80 années « d’occupation iranienne » du Khouzistan, soulevant la question du caractère sécessionniste des manifestations.

« S’il est prouvé qu’Al-Jazira a commis un délit, elle sera poursuivie », a indiqué Mohammed Hossein Khoshvaght, du ministère iranien de la Culture et de la Guidance islamique.

Déjà interdite sur le territoire irakien, la chaîne qatarie, qui n’hésite pas à donner la parole aux opposants des régimes du Moyen-Orient, a déjà eu des problèmes avec les autorités en Arabie saoudite, au Koweït, au Bahreïn et en Jordanie.

Lundi, Téhéran a annoncé la mort de deux autres manifestants à la suite des troubles, portant à trois morts et au moins huit blessés le bilan de trois jours de violence dans la province du Khouzistan. Près de 200 personnes ont aussi été arrêtées.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous