IranFemmesIran : l'actrice Pegah Ahangarani condamnée à 18 mois...

Iran : l’actrice Pegah Ahangarani condamnée à 18 mois de prison

-

 

 

AFP: L’actrice et réalisatrice iranienne, Pegah Ahangarani, a été condamnée en première instance à 18 mois de prison ferme, a déclaré lundi sa mère, Manijeh Hekmat, elle-même réalisatrice, à l’agence Isna.

« Pegah Ahangarani a été condamnée à 18 mois de prison ferme », a affirmé sa mère. Selon l’agence officielle Irna (BIEN Irna), cette peine a été prononcée en raison « des déclarations politiques et des interviews accordées à des médias hostiles étrangers », sans donner plus de précision.

 

« La famille espère que dans le nouveau climat créé (après l’élection du président modéré Hassan Rohani, ndlr) les restrictions imposées à l’actrice soient réduites et que cette peine soit révisée », a ajouté Mme Hekmat, qui a précisé qu’elle allait faire appel.

 

L’actrice, âgée de 29 ans, est libre et mène normalement ses activités. Selon la loi, il faut une confirmation de la peine en appel pour qu’elle soit appliquée.

 

Interrogé sur le sort de l’actrice, le porte-parole de l’autorité judiciaire, Gholamhossein Mohseni-Ejeie, a déclaré qu’elle était libre et « n’avait pas été arrêté », a rapporté Isna.

 

Selon Mme Hekmat, Pegah Ahangarani est également interdite de quitter le territoire depuis trois ans.

 

Elle avait été arrêtée en juillet 2011 et libérée sous caution une semaine plus tard.

 

Avant cette arrestation, elle avait déjà été empêchée de se rendre en Allemagne, où elle devait commenter la Coupe du monde de football féminin dans un blog créé spécialement par la chaîne allemande Deutsche Welle.

 

L’actrice a obtenu le prix du second rôle féminin au festival iranien de Fajr en février 2013 pour le film « Dar Band » (captive). Le film a également été présenté au festival de film de Chicago, mais Mme Ahangarani n’a pas pu s’y rendre, selon sa mère.

 

Mme Ahangarani, qui a soutenu Hassan Rohani à l’élection présidentielle de juin dernier, avait activement soutenu en 2009 le candidat de l’opposition Mir Hossein Moussavi lors de la présidentielle remportée par le président Mahmoud Ahmadinejad, dont les résultats ont été contestés par l’opposition qui avait dénoncé des fraudes massives.

 

 

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous