IranFemmesUne campagne de contestation par les Iraniennes sur Facebook

Une campagne de contestation par les Iraniennes sur Facebook

-

Iran Focus: Voici un papier de l’Agence France Presse sur la campagne des Iranienne sur Facebook:

LONDRES, 13 mai 2014 (AFP) – Une centaine d’Iraniennes ont posté des photos d’elles sans le voile obligatoire, dans une campagne sur Facebook pour plus de libertés sociales, s’attirant le soutien de dizaines de milliers de personnes.Cette initiative sur la page « Libertés furtives des femmes en Iran », a été créée il y a dix jours avec l’espoir d’initier un débat sur la possibilité pour les Iraniennes de choisir de porter ou non un foulard pour se couvrir les cheveux.

 

La loi islamique, en vigueur en Iran depuis la révolution de 1979, oblige les femmes à porter des vêtements amples ainsi qu’un hijab, un voile couvrant les cheveux.

 

Plus de 100 photos de femmes posant sans voile à la campagne, à la mer, et même dans la ville ont déjà été postées sur la page Facebook qui a reçu 150.000 « j’aime ».

 

« Moi en train de commettre un crime », a écrit une jeune femme, foulard posé sur ses épaules, qui a posté une image d’elle assise sur une route dans une forêt du nord de l’Iran. « Dans le secret mais en paix absolue », indique-t-elle en légende.

 

Une autre photo montre une grand-mère, une mère et sa fille, toutes trois portant des lunettes de soleil, sur un trottoir. « Trois générations obtiennent la liberté au coin d’une rue », est-il écrit sous la photo. « En espérant qu’un jour viendra où la prochaine génération pourra exercer ce droit le plus basique, avant que ses cheveux ne deviennent gris ».

 

Pendant plus de dix ans, le sujet du voile a été l’objet de vifs débats au sein du pouvoir, et les femmes tentent régulièrement de repousser les limites de l’interdit.

 

Une unité de la police est chargée de vérifier dans la rue que les femmes respectent le code vestimentaire, n’hésitant pas à infliger des amendes ou même à arrêter les contrevenantes.

 

Mais le président Hassan Rohani, un modéré élu en juin 2013, a demandé en octobre à cette unité de faire preuve de tolérance au sujet du hijab.

 

En avril, il a admis qu’il existait encore beaucoup « d’insuffisances dans les droits des femmes ». « L’injustice et la violence contre les femmes doivent cesser », a-t-il plaidé. « Selon les règles islamiques, l’homme n’est pas le premier sexe ni la femme le second sexe, (…) les femmes sont aux côtés des hommes et les deux sont égaux ».

 

Il a souligné cependant que l’Iran n’avait pas « besoin de suivre le modèle de l’Occident pour les femmes iraniennes ».

 

Selon les organisations de défense des droits de l’Homme, les femmes sont victimes de discriminations notamment en matière de mariage, de divorce et d’héritage. Une femme ne peut quitter le pays seule sans la permission écrite d’un membre masculin de sa famille et le témoignage d’une femme devant un tribunal équivaut à la moitié de celui d’un homme.

 

Début mai, des milliers de religieux conservateurs ont manifesté à Téhéran pour dénoncer le non-respect, selon eux, du code vestimentaire strict imposé aux femmes dans le pays.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous