IranFemmesLa famille d'une victime pardonne une femme et lui...

La famille d’une victime pardonne une femme et lui demande le prix du sang versé

-

Iran Focus, Téhéran, 12 janvier – Une femme condamnée à mort pour avoir tué un officier supérieur de la police qui tentait de la violer, a été pardonnée par la famille de la victime d’après une autorité judiciaire, a rapporté l’agence Associated Press mercredi.

Afsaneh Norouzi doit verser à la famille du colonel Behzad Moghaddam 62 500 $ pour le prix du sang versé si elle veut échapper à l’exécution.

Afsaneh, âgée aujourd’hui de 34 ans, avait poignardé à mort Moghaddam, chef de la police de l’île touristique de Kish dans le Golfe persique, en 1997 pour se défendre contre cet homme qui voulait la violer.

En Iran, une femme mariée qui est violée peut être accusée d’adultère et condamnée à mort. Si elle tue son violeur, elle peut être jugée pour meurtre et condamnée à la peine capitale.

Le tribunal de Kish avait rejeté l’allégation d’autodéfense et avait condamnée Afsaneh à mort en 2001, provoquant l’indignation des militantes des droits des femmes à travers le monde et attirant l’attention des groupes internationaux de défense pour faire commuer la condamnation.

Sous la pression, le chef du judiciaire iranien, l’ayatollah Hachemi Chahroudi, a ordonné la révision du procès à la fin de l’an dernier. La famille de Moghaddam a accepté cette semaine de recevoir le prix du sang en compensation de l’exécution d’Afsaneh Norouzi.

L’avocat d’Afsaneh, Abdolsamad Khorramchahi, a dit que sa cliente n’avait jamais demandé grâce parce qu’elle pensait avec raison qu’elle n’avait fait que se défendre.

« La famille de la victime a fait une bonne chose en signant les documents qui n’appellent pas à la mort de Norouzi, malgré le refus de ma cliente de demander grâce », a-t-il dit.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous