IranIran (actualité)Carte postale électorale d’Iran : Le pouls du bazar...

Carte postale électorale d’Iran : Le pouls du bazar de Téhéran

-

Iran Focus, Téhéran, 4 juin – Un décor dépouillé et clair, des meubles aux lignes modernes, deux téléphones qui n’arrêtent pas de sonner, et un portrait de l’Imam Ali, le premier Imam chi’ite, qui trône en bonne place juste en face de l’entrée. Mais pas la moindre photo d’ayatollahs. Un bureau simple et chic, au cœur du bazar de Téhéran.

Ali nous y attend. Un téléphone mobile rivé à la bouche, il nous fait un grand sourire, décolle un instant l’appareil pour le plaquer sur le cœur et nous saluer, et le recolle immédiatement pour finir un appel.

« C’était Lahidjan, un problème d’enlèvement de marchandise. C’est réglé maintenant. Je vous en prie, mettez-vous à l’aise, asseyez-vous, c’est un grand honneur », fait cet homme de 55 ans, rond et jovial, avec cette amabilité touchante et sincère qui caractérise l’hospitalité iranienne.

Lahidjan, cette grande ville du Guilan, dans le nord de l’Iran, produit du thé. Et Ali est négociant en thé. Il y a d’ailleurs quelques échantillons sur un présentoir. Le thé c’est aussi celui brûlant qu’il nous offre immédiatement avant d’entamer la conversation.

La cinquantaine grisonnante et bedonnante, Ali ne tarit pas sur son travail qui le passionne et lui permet de se rendre dans le nord du pays pour oublier l’atmosphère polluée de Téhéran. Le nord en Iran, c’est un peu la Côte d’Azur en France.

« A trente ans, j’ai soutenu le nouveau régime et Khomeiny. Mais aujourd’hui, je le regrette amèrement, non seulement parce qu’ils n’ont rien fait de ce qu’ils avaient promis, mais parce qu’ils ont fait exactement le contraire. »

Il s’essuie le front où perlent de grosse gouttes. Il porte une de ces bagues ornées d’une agate que l’on trouve aux mains de beaucoup d’hommes en Iran.

« Khomeiny au tout début, avait dit que l’économie c’était pour les ânes… Elle est aujourd’hui dans un état déplorable. C’est sans doute parce qu’elle est restée aux mains des mollahs !», ajoute-t-il dans un grand éclat de rire.

« Rafsandjani a été président pendant huit ans et il a fait plus de mal à l’économie que la guerre avec l’Irak. Il a laminé les classes moyennes. C’est sous son mandat que les commerçants et les investisseurs étroitement liés au régime, ont fait main basse sur toutes les richesses du pays. Ils nous ont plongé dans la misère et le malheur. »

Ali jette un coup d’œil à la porte vitrée de son bureau pour vérifier un groupe d’hommes qui passe.

« J’attends des clients », fait-il dans un sourire. Il reprend immédiatement son air sérieux. « Nous savons tous que les mollahs et les autorités sont des voleurs, mais le chef de bande c’est Rafsandjani. Il a amassé des milliards de dollars, lui et son fils. Moi je ne voterai jamais pour ce voleur. Je ne suis pas le seul du reste. Ces élections n’ont rien de bon. Ce régime n’a rien de bon. Et puis, Rafsandjani, on sait tous qu’il est derrière les meurtres en séries. »

Ali fait allusion à la centaine d’intellectuels éliminés par les services secrets, des meurtres qui avaient soulevé l’indignation en Iran comme dans le monde. « Il n’y aura pas beaucoup de gens du bazar qui vont se rendre aux urnes ce jour-là. Beaucoup de collègues ont prévu un déplacement. »

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous