IranIran (actualité)Iran-élection : A Kachan, la participation a deux adversaires:...

Iran-élection : A Kachan, la participation a deux adversaires: la « propagande » et la chaleur

-

Iran Focus, AFP, Kachan (Iran), 17 juin – par Hiedeh FARMANI – Après la « propagande » anti-iranienne, les responsables de Kachan se disent certains de vaincre l’autre adversaire de la participation à la présidentielle vendredi dans cette ville touristique du centre du pays, aux portes du désert: la chaleur.
Jusqu’en soirée, les rues de cette cité de 300.000 habitants et 215.000 électeurs, écrasées de chaleur, sont restées aussi désertes que les bureaux de vote. Seuls les portraits omniprésents du favori Akbar Hachémi Rafsandjani, auquel le maire s’est rallié, témoignent d’une élection.
« Une participation massive aux élections est cruciale », recommande pourtant une banderole au-dessus de l’entrée de l’un des 164 bureaux de vote, celui de l’école Mohtasham Kashami.
A l’intérieur, la dizaine d’assesseurs est désoeuvrée. « Les gens en ont tellement assez, qu’il faut les supplier de voter », se désole Ahmad Mahmoudi, 35 ans, dont la pharmacie est face à l’école.
Le responsable du bureau, Mehdi Nasajian, explique qu’il ne peut communiquer les chiffres, « confidentiels », mais assure que dans la matinée, l’école était « pleine ». Un assesseur détourne la tête pour cacher son sourire. Installé à l’entrée, Hassan Movakeli, 18 ans, assure avoir vu moins d’une centaine de personnes venir voter.
Un soldat venu d’Ispahan, plus au sud, monte la garde devant un autre bureau, un local tout aussi désert de la milice islamiste des bassidji sur l’avenue principale de la ville, la rue du Chahid Rajaïe: « C’est typique des Kachani. Ils vont se montrer à la dernière minute », souffle le militaire.
« Il fait trop chaud », renchérit le responsable des lieux Morteza Ghaneh.
C’est sans doute à la demande de telles villes que le ministère de l’Intérieur a décidé de prolonger les opérations de vote de deux heures, jusqu’à 21H00 locales (16H30 GMT), à un moment moins étouffant de la journée.
Les autorités de Kachan ne sont pas inquiètes. Le gouverneur de la ville, Hossein Sistani, juge que « la participation pourrait être plus élevée que prévu » malgré la « propagande négative contre l’élection, que ce soit ici ou à l’étranger »: « Avec sept candidats, il y en a pour tous les goûts ».
« C’est comme au football, ce sont les dernières minutes qui comptent », poursuit le responsable qui reconnaît que la participation ne pourra atteindre celles enregistrées lors des victoires du réformateur Mohammad Khatami en 1997 et 2001.
Un de ses subordonnés évoque la réputation d’indolence que traînent les habitants de Kachan, que la légende dit avoir été fondée par la sultane Zobeida, épouse d’Haroun el-Rachid, le héros des Mille et Une Nuits: « La sieste, c’est une habitude typique des gens du désert. Ce soir ça va être le rush », explique Reza Safipour.
A quelques kilomètres, beaucoup sont venus profiter de la fraîcheur des jardins de Fin, dessinés pour Abbas Ier (1587-1629), le Chah qui a rétabli le chiisme comme religion officielle de la Perse.
Beaucoup donnent raison au gouverneur. « Il nous reste du temps », dit Esmat Darabi, pas décidée à abandonner l’ombre du jardin. « C’est important de voter pour que les superpuissances la ferment », renchérit Mohammad Reza Kazami, qui attendra le dernier moment.
Souraya profitera jusqu’au bout du jardin de Fin, conçu pour représenter une vision persane du paradis: « Je ne voterai pas. C’est un geste de défiance envers ceux qui ne nous écoutent jamais ».
A 18H30, ce n’est pas encore le « rush » mais au grand contentement des autorités, une vingtaine d’électeurs font enfin la queue au bureau de la mosquée Saffali.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous