IranIran (actualité)Iran: La Maison Blanche enquête sur les accusations contre...

Iran: La Maison Blanche enquête sur les accusations contre Ahmadinejad

-

AFP, Washington, 30 juin 2005 – Les autorités américaines enquêtent sur les accusations d’anciens otages américains selon lesquelles le président élu iranien Mahmoud Ahmadinejad était l’un de leurs gardiens, a indiqué jeudi le porte-parole de la Maison Blanche Scott McClellan.
« Les informations et les déclarations soulèvent de nombreuses questions sur le passé » de M. Ahmadinejad, a déclaré M. McClellan lors d’un point de presse. « Nous enquêtons pour en savoir davantage », a-t-il ajouté.
D’anciens otages de l’ambassade américaine à Téhéran ont affirmé que Mahmoud Ahmadinejad avait été l’un des principaux acteurs de cette prise d’otages de 444 jours, entre 1979 et 1981, selon les témoignages publiés jeudi par le Washington Times et évoqués sur des chaînes de télévisions américaines. Ces affirmations ont été démenties de sources iraniennes.
Le porte-parole de la présidence américaine a refusé de répondre aux questions sur une éventuelle réaction américaine si les accusations des anciens otages étaient avérées.
« Le nouveau président iranien est un terroriste », a déclaré au Washington Times le colonel à la retraite Charles Scott, ex-otage âgé de 73 ans. « Dès que j’ai vu sa photo dans le journal, j’ai su que c’était bien le salaud (…) C’était lui l’un des deux ou trois chefs », a ajouté Charles Scott.
Donald Sharer, officier de marine à la retraite de 64 ans, se souvient lui aussi d’Ahmadinejad comme d’un « dur, un personnage cruel ».
« Je sais qu’il était l’un de ceux qui menaient les interrogatoires », a affirmé Sharer, qui raconte avoir été interrogé une fois par M. Ahmadinejad en personne.
Kevin Hermening, un Marine alors garde à l’ambassade américaine, à 20 ans le plus jeune des otages, garde aussi en mémoire le rôle joué par le nouveau président iranien, un ultra-conservateur ancien membre des unités spéciales des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique iranienne.
« Il était l’un de ceux qui m’ont interrogés le jour où nous avons été capturés », a-t-il dit, estimant « qu’il n’y a aucune raison pour que les Etats-Unis tentent de normaliser leurs relations avec un homme qui semble vouloir propager le terrorisme d’Etat à travers le monde ».
« M. Ahmadinejad n’a jamais été l’un des étudiants partisans de la voie de l’imam qui ont pris d’assaut le nid d’espions. Il n’a jamais été là », a déclaré à l’AFP une éminente personnalité réformatrice iranienne, Mohsen Mirdamadi, ancien parlementaire.
Mahmoud Ahmadinejad, 49 ans, a remporté le second tour de l’élection présidentielle iranienne du 24 juin face au candidat modéré, Akbar Hachémi Rafsandjani. Cette élection a été dénoncée comme illégitime à Washington.
Le 4 novembre 1979, les révolutionnaires iraniens avaient pris d’assaut l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran où se trouvaient 90 personnes. 52 d’entre elles étaient restées captives pendant 444 jours, avant d’être libérées le 20 janvier 1981.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous