IranIran (actualité)Iran : 18 des 21 nouveaux ministres viennent des...

Iran : 18 des 21 nouveaux ministres viennent des gardiens de la révolution et de la police secrète

-

Iran Focus, Téhéran, 14 août – Voici la liste finale des ministres présentée par le nouveau président Mahmoud Ahmadinejad au parlement dimanche.

La liste comprend 13 ministres qui ont été officiers ou responsables au sein des gardiens de la révolution et de leurs organes paramilitaires.

Au moins cinq ministres ont un passé dans la police secrète, le ministère des renseignements (Vevak), y compris les deux religieux chi’ites du nouveau gouvernement, Gholam Hossein Mohseni Ezhei et Mostafa Pour-Mohammadi. Ce dernier a été vice-ministre en charge du Vevak pendant dix ans alors que l’autre religieux a été le représentant en chef du judiciaire au Vevak pendant des années.

Un débat d’une quarantaine d’heures devrait avoir lieu au parlement sur ce gouvernement. Il commencera dimanche prochain. Il y aura ensuite un vote pour chaque candidat et l’on s’attend largement à ce qu’ils soient tous approuvés.

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdc137e5bc.jpg » />

1. Ministère des affaires étrangères : Manouchehr Mottaki, 52 ans, président de la commission parlementaire des affaires étrangères, ancien vice-ministre des affaires étrangères et ambassadeur en Turquie et au Japon, ex officier de liaison entre le corps des gardiens de la révolution et le ministère des affaires étrangères, ancien vice-président de l’organisation des communications et de la culture islamiques, organe créé par le guide suprême pour exporter la révolution dans le monde musulman. Mottaki a vivement critiqué les négociations nucléaires iraniennes avec l’Occident.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdc25e2747.jpg » />

2. Ministère de la défense : Mostafa Mohammad-Najjar, 49 ans, général des gardiens de la révolution qui a rejoint dès leur création en 1979. Il a pris part à la campagne de répression sanglante des Kurdes en 1979-80, il a commandé les opérations des gardiens de la révolution au Liban, dans les territoires palestiniens et dans le Golfe persique dans les années 1980, a été chef de l’organisation des industries militaires.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdb92a0897.jpg » />

3. Ministère des Renseignements et de la Sécurité (VEVAK) : L’hodjatoleslam Gholam-Hossein Mohseni Eje’i, 49 ans, procureur et juge du tribunal spécial du clergé, ancien procureur spécial du ministère des renseignements et un des responsables fondateur et membre du comité de sélection du personnel du Vevak.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdc039e184.jpg » />

4. Ministère de l’Intérieur : L’hodjatoleslam Mostafa Pour-Mohammadi, 46 ans, ancien vice-ministre des renseignements, chargé du département spécial de la sécurité et des renseignements au bureau du guide suprême, ancien procureur militaire de la révolution.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdbc7b1a09.jpg » />

5. Ministère de la Culture et de l’Orientation islamique : Hossein Saffar Harandi, 52 ans, ancien rédacteur adjoint du quotidien conservateur Kayhan, ancien commandant du Corps des gardiens de la révolution (CGR), ancien commandant du CGR pour le sud de l’Iran, ancien directeur politique du CGR pendant dix ans.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdc42a2fa4.jpg » />

6. Ministère du pétrole : Ali Saïdlou,41 ans, allié de vieille date d’Ahmadinejad dans la faction ultra Abadgaran, ancien adjoint au maire de Téhéran pour les finances et d’administration, a remplacé Ahmadinejad comme maire provisoire de Téhéran après l’élection présidentielle. Ancien directeur en second de l’Organisation des industries de la défense affiliée au ministère de la Défense, ancien représentant du ministère des renseignements (police secrète) au ministère du Commerce, ancien membre du Conseil suprême de sécurité nationale.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdbf7d15f0.jpg » />

7. Ministère du commerce : Massoud Mir-Kazemi, 45 ans, président du centre de recherches stratégiques du CGR, président de l’université Chahed (exclusivement réservées aux familles des « martyrs » de la théocratie) ancien commandant de logistique du CGR.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdb9bf11b4.jpg » />

8. Ministère de l’Agriculture : Mohammad Reza Eskandari, 46 ans, chef du programme d’autosuffisance céréalier, un membre fondateur de la Croisade pour la Reconstruction (Djahad Sazandegui), un conglomérat multimilliardaire affilié au CGR.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdbe0378e3.jpg » />

9. Ministère de la Justice : Jamal Karimi-Rad, 49 ans, porte-parole du judicaire, ancien procureur de la révolution dans les provinces de Zandjan et de Ghazvine, directeur du département de Taziraat (organe d’application des châtiments corporels, comme le fouet en public, etc.) à Ghazvine.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdc2eb1a04.jpg » />

10. Ministère des Transports : Mohammad Rahmati, 47 ans, ministre des transports sous le gouvernement Khatami (le seul restant dans la nouvelle équipe), ancien chef du Djihad des universités, une organisation paramilitaire affiliée aux gardiens de la révolution pour recruter des intégristes dans les universités, un ancien membre de la direction du Bureau du renforcement de l’Unité (BRU), un cerveau de la révolution culturelle de 1980 où toutes les universités avaient été mises à sac et fermées par les intégristes dans une purge sanglante des universitaires et des étudiants dissidents.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdbb7ec384.jpg » />

11. Ministère de l’Assistance sociale et de la sécurité sociale : Mehdi Hachemi, 42 ans, adjoint au maire de Téhéran pour les arrondissements, ancien commandant des gardiens de la révolution, commandant dans la milice paramilitaire du Bassidj, ancien commandant du génie dans les Forces de sécurité de l’Etat.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdc55ca0a4.jpg » />

12. Ministère de l’Industrie et des Mines : Ali-Reza Tahmasbi, 44 ans, membre du centre de recherche du parlement, ancien officier supérieur de la Croisade de la Reconstruction, ancien chef du Centre de Recherches de la Croisade de la Reconstruction, expert en missile balistique, ancien officier des gardiens de la révolution de la garnison Khatam-ol-Anbia des gardiens de la révolution.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdc5e4a9a1.jpg » />

13. Ministère de la Science, de la Recherche et de la Technologie : Mohammad-Mehdi Zahedi, 51 ans, président ultra du conseil municipal de Kerman, ancien professeur de mathématiques à l’université Chahid Bahonar de Kerman.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdbd2833e0.jpg » />

14. Ministère du Travail et des Affaires sociales : Mohammad Jahromi, 47 ans, vice-président des affaires exécutives du conseil des gardiens, membre fondateur du corps des gardiens de la révolution dans les provinces du Guilan et Mazandaran en 1979, gouverneur des provinces de Zandjan, Lorestan et Semnan, ancien membre du secrétariat du Conseil de discernement des intérêts de l’Etat.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdbae17d19.jpg » />

15. Ministère de l’Energie : Parviz Fattah, 44 ans, ancien commandant adjoint de la division spéciale des gardiens de la révolution, ancien membre de l’université Imam Hossein des gardiens de la révolution.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdc3991e3b.jpg » />

16. Ministère du Logement et de l’Urbanisme : Mohammad Saïdi-kia, 59 ans, président de la Corporation du Développement et du Plan urbain, ancien officier supérieur de la Croisade de la reconstruction (branche des gardiens de la révolution), ancien ministre des transports.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdb7f59bc5.jpg » />

17. Ministère de l’Education : Ali Akbar Ach’ari, 52 ans, rédacteur au quotidien Hamchahri qui appartient au conseil municipal de la vile de Téhéran (il a été nommé par Ahmadinejad quand il était maire de Téhéran), ancien vice-ministre de l’orientation islamique, ancien représentant du ministère des renseignements (police secrète) au ministère de l’éducation.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdc4b46342.jpg » />

18. Ministère des Communications et de la Technologie de l’information : Mohammad Soleymani, 51 ans, ancien vice-ministre de la Science, ancien président de l’université des sciences et de la technologie (UST) de Téhéran, ancien chef du Centre de recherches supérieur, patron du comité de la guerre des gardiens de la révolution affilié au ministère de la Science et à l’UST dans les années 1980 (où Ahmadinejad a étudié, enseigné et fondé l’Association islamique).


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdb8879797.jpg » />

19. Ministère de l’Economie : Davoud Danesh-Jaafari, 51 ans, président de la commission de l’Economie et des Finances du Parlement, ténor de la faction ultra Abadgaran au parlement, ancien membre du commandement central de la Croisade de la reconstruction (branche des gardiens de la révolution).


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdbec5c2dd.jpg » />

20. Ministère de la Santé : Kamran Lankarani, 40 ans, le plus jeunes des ministres, patron ultraconservateur de l’hôpital Namazi de Chiraz dans le sud, ancien responsable de la commission d’enquête sur les malversations médicale à Chiraz, président de l’Association islamique des médecins de la province de Fars.


https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42ffdef00e0d9.jpg » />

21. Ministère des Coopératives : Ali-Reza Ali-Ahmadi, 46 ans, directeur de campagne d’Ahmadinejad, ancien membre de la direction de l’organisation des étudiants islamistes OSU, ancien camarade d’Ahmadinejad au sein de l’Association des étudiants islamiques de l’Université des Sciences et de technologie, conseiller auprès du Conseil suprême de la révolution culturelle islamique (qui a conduit à une purge sanglante dans les universités iraniennes au début desannées1980), a travaillé quelques temps à l’université Imam Hossein des gardiens de la révolution.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous