IranIran (actualité)Iran : L'ancien ministre des renseignements nommé à un...

Iran : L’ancien ministre des renseignements nommé à un poste judiciaire

-

Iran Focus, Téhéran, 30 août – L’ancien ministre iranien des renseignements a été nommé mardi à une haute fonction judiciaire. Cette nomination intervient au lendemain des déclarations du chef du judiciaire iranien demandant « l’accélération des exécutions de criminels ».

Le mollah Ali Younessi qui jusqu’au mois d’août dirigeait le puissant ministère des renseignements et de la sécurité (police secrète du régime iranien) a été nommé par le chef du pouvoir judiciaire, l’ayatollah Mahmoud Hachemi Chahroudi au poste du conseiller de ce dernier pour les affaires sécuritaires.

Dans son décret, Chahroudi précise qu’il a nommé Younessi à ce poste « pour son expérience étendue dans le domaine des renseignements et de la sécurité ».

Younessi avait occupé les postes de « président du Tribunal révolutionnaire de Téhéran » et de « directeur du Bureau politique et idéologique du corps des gardiens de la révolution » dès 1979, peu après la révolution qui a renversé le chah d’Iran.

En 1982, Younessi a été nommé président des tribunaux militaires révolutionnaires. En 1987, il est devenu représentant du commandant en chef des forces armées au sein de la direction des renseignements militaires.

L’été 1988 a été un tournant dans la carrière de ce mollah. Il a prix des galons pour le rôle actif qu’il a joué ans la mise en oeuvre d’une fatwa de Khomeiny ordonnant l’exécution de la totalité des prisonniers politiques « non repentis ». Younessi présidait à l’époque un des tribunaux chargés d’exterminer les prisonniers politiques après des procès sommaires de cinq minutes à peine. Pour son rôle actif dans le massacre des prisonniers politiques, Younessi a été promu et s’est retrouvé à la tête de l’organe judiciaire des forces armées.

En 1999, il a remplacé le mollah Dorri Najafabadi au poste du ministre des renseignements et de la sécurité (VEVAK) au lendemain des révélations sur le rôle des agents du VEVAK dans les assassinats de plusieurs dizaines d’intellectuels dissidents.

Younessi vient de quitter son poste de ministre des renseignements. Il a été remplacé par le mollah Gholam-Hossein Mohseni Ejéï.

Dans un autre décret , l’ayatollah Chahroudi a nommé Esmaïl Choushtari comme un de ses conseillers. Choushtari a été le ministre de la justice durant les seize dernières années.

7,062FansLike
1,179FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous