IranIran (actualité)Donnant donnant : l’Iran accuse la Grande-Bretagne de trafic...

Donnant donnant : l’Iran accuse la Grande-Bretagne de trafic d’armes

-

Iran Focus, Téhéran, 12 octobre – La presse officielle iranienne et les hautes autorités de la sécurité de la province du Khouzistan, dans le sud-ouest, ont accusé la Grande-Bretagne mercredi de trafic d’armes de l’Irak vers l’Iran.

Les accusations interviennent alors qu’un haut responsable britannique de la défense a déclaré à la presse anglaise que Téhéran entraînait des insurgés irakiens pour mener des attaques contre la force multinationale en Irak.

Le quotidien Kayhan a prétendu que quatre trafiquants d’armes arrêtés dans le Khouzistan ont témoigné que Londres intervenait dans le sud de l’Iran.

« A une époque où le gouvernement britannique utilise sa presse et les Occidentaux pour accuser l’Iran d’ingérence en Irak, des membres d’un réseau de contrebande d’armes ont avoué, après leur arrestation, que la Grande-Bretagne était derrière la contrebande d’armes de l’Irak vers l’Iran », écrit Kayhan.

Le patron de la police de cette région a également ajouté que « grâce aux efforts des forces de sécurité de l’Etat de la province du Khouzistan et lors d’une opération de renseignement, 117 fusils ont été découverts et saisis chez quatre trafiquants d’armes dans la région. »

« Ces trafiquants ont dit durant l’interrogatoire que les armes avaient été amenées de la province d’Al-Amara », a précisé le général Issa Dara’i.

« D’après les confessions des trafiquants, il existent plusieurs marchés dans la province irakienne d’Al Amara où les armes sont achetées et vendues. Les forces britanniques et américaines sont parfaitement au courant de ces actions illégales et du trafic d’armes en Iran. Cela intervient au moment où les troupes britanniques sont responsables du contrôle à Al Amara », a dit le chef des forces de sécurité de l’Etat au Khouzistan.

Kayhan a ajouté que depuis le début de l’année, 1 603 fusils avaient été saisis dans la province « dont la plupart ont été amenés dans la région du Khouzistan avec le soutien d’agents du Mossad israélien et des troupes britanniques. »

Le quotidien a ajouté que les Anglais avaient armés des « fauteurs de troubles irakiens » et leurs avaient donné une « immunité et une sécurité totale » pour « s’assurer que l’entrée des routes au Khouzistan restent sûres ».

En septembre dernier, le procureur en chef du Khouzistan avait accusé le Canada et la Grande-Bretagne de soutenir et d’entraîner des individus qui avaient commis une série d’attentats à la bombe dans la capitale provinciale, Ahwaz, en juin.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous