IranIran (actualité)L’Iran dit avoir arrêté des agents britanniques pour la...

L’Iran dit avoir arrêté des agents britanniques pour la double explosion

-

Iran Focus, Téhéran, 17 octobre – Un individu arrêté en connexion avec le double attentat de samedi dans la ville d’Ahwaz dans le sud-ouest de l’Iran aurait avoué avoir été entraîné par les Britanniques en Irak pour commettre des attentats, a déclaré un député iranien de cette ville pétrolière lundi.

«L’individu arrêté est une personne flouée qui a reçu l’entraînement nécessaire en Irak », a déclaré Nasser Soudani à l’agence de presse Fars, proche du bureau du guide suprême l’ayatollah Ali Khameneï.

« Des agents étrangers, aux ordres de ces traîtres et criminels d’Anglais ont entraîné des équipes en Irak pour fomenter des troubles et un climat de terreur dans la province du Khouzistan », a ajouté Soudani en évoquant la province qui abrite la minorité ethnique arabe dont la capitale est Ahwaz.

Samedi deux explosions dans un centre commercial d’Ahwaz ont fait au moins six morts et plus de 100 blessés.

Soudani a indiqué que deux agents des renseignements britanniques arrêtés le mois dernier dans la ville de Bassora dans le sud de l’Irak avaient des liens avec les attentats de samedi et la série d’attentats qui a eu lieu dans cette ville en juin.

Les autorités britanniques ont dit que les deux étaient des agents du MI5 travaillant pour découvrir le soutien iranien clandestin aux attaques des insurgés contre les troupes britanniques dans le sud de l’Irak.

Les autorités et la presse iraniennes font courir l’idée que les Britanniques sont derrière les attentats de samedi, une accusation démentie par l’ambassade britannique à Téhéran. Dimanche, le président iranien ultra Mahmoud Ahmadinejad a dit à l’agence de presse officielle ISNA qu’il soupçonnait l’implication britannique dans les attentats. « Nous soupçonnons beaucoup les forces britanniques d’avoir perpétré ces attentats terroristes », a dit Ahmadinejad.

« Notre population a l’habitude de ce genre d’incident, et nos agents de renseignements ont trouvé les traces des Britanniques dans les mêmes incidents auparavant », a indiqué Ahmadinejad, avant d’ajouter : « Nous pensons que la présence des forces britanniques dans le sud de l’Irak et près de la frontière iranienne est un facteur d’insécurité pour les Irakiens et les Iraniens. »

Une manifestation était prévue ce matin devant l’ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran contre la position de Londres vis-à-vis du dossier nucléaire. Certains analystes voient un lien entre la série d’attaques récentes sur les forces britanniques dans le sud de l’Irak et la vague anti britannique à Téhéran.

« Les dirigeants iraniens enragent contre la manière dont ils voient le gouvernement de Tony Blair enjôler l’Union européenne pour qu’elle adopte une position plus ferme contre le programme nucléaire de l’Iran », estime Simon Bailey du Gulf intelligence monitor basé à Londres. « Ils espèrent isoler la position britannique au sein de l’UE en liant les attentats d’Ahwaz, mais personne n’est dupe. »

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous