IranIran (actualité)Rassemblement prévu à Rome : L’Iran convoque l’ambassadeur italien

Rassemblement prévu à Rome : L’Iran convoque l’ambassadeur italien

-

Reuters, Téhéran, 2 novembre – Mercredi dernier, le ministère des Affaires étrangères de l’Iran a convoqué l’ambassadeur d’Italie pour protester contre le projet de rassemblement devant l’ambassade iranienne à Rome jeudi prochain.

Des hommes politiques italiens, du gouvernement comme des rangs de l’opposition, devraient assister à ce rassemblement jeudi soir afin de protester contre le discours du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, où il a déclaré la semaine dernière qu’Israël devait être « rayé de la carte ».

Un porte-parole de l’ambassade italienne a rapporté que l’ambassadeur Roberto Toscano avait répété pendant la réunion que Rome condamnait les commentaires d’Ahmadinejad.

L’Italie « désire avoir de bonnes relations avec l’Iran et qu’Israël puisse exister dans un environnement sûr », a déclaré le porte-parole.

Le ministre italien des Réformes, Roberto Calderoli, membre de la Ligue du Nord, parti d’extrême droite, a déclaré que Rome devrait réagir à cette sommation en rappelant son ambassadeur à Téhéran.

« Je crois que personne ne peut avoir des rapports civilisés avec des gens qui se sont montrés non civilisés », a-t-il dit, faisant monter d’un cran la guerre des mots entre deux pays qui ont historiquement toujours entretenu de bonnes relations.

Le ministère des Affaires Etrangères iranien est lui aussi en désaccord avec les commentaires du Ministre des Affaires Etrangères italien, Gianfranco Fini, qui a déclaré à des journalistes, lors d’une visite à Israël mardi, qu’il espérait que la prochaine réunion de l’organe de surveillance nucléaire des Nations Unies soumettrait au Conseil de Sécurité de l’ONU le dossier nucléaire de l’Iran qui, si cela devait se produire, risquerait des sanctions.

« Une telle déclaration de la bouche d’un ministre des affaires étrangères italien sur le territoire occupé de la Palestine illustre bien l’indifférence au massacre de Palestiniens sans défense par Israël et son terrorisme d’Etat », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hamid Reza Assefi, cité par l’agence de presse officielle IRNA.

Téhéran a déclaré que les commentaires d’Ahmadinejad n’étaient qu’une réaffirmation de sa politique pro-palestinienne et qu’ils ne représentaient aucune menace réelle de violence envers Israël.

Les responsables iraniens ont réagi violemment aux critiques internationales du discours du président, soutenant qu’elles étaient motivées par la volonté de faire pression sur l’Iran en raison de son programme nucléaire.

L’Iran affirme que ses installations nucléaires ne serviront qu’à produire de l’électricité, pas à fabriquer des bombes, comme Washington le suspecte.

La manifestation de jeudi à Rome a été organisée par un journal conservateur italien, Il Foglio, qui est détenu en partie par la femme du Premier ministre Silvio Berlusconi.

Parmi les personnalités attendues à ce rassemblement de nuit : Fini, Ministre des Affaires Etrangères, Franco Frattini, Commissaire européen de la Justice et des Affaires Intérieures et Piero Fassino, chef du parti d’opposition le plus important en Italie.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous