IranIran (actualité)Iran-opposition : Des milliers personnes manifestent en soutien d’un...

Iran-opposition : Des milliers personnes manifestent en soutien d’un groupe d’opposition iranien

-

Iran Focus, Bruxelles, le 8 novembre – Des milliers d’Iraniens brandissant des affiches se sont rassemblés devant le siège de l’Union Européenne lundi, demandant que le dossier nucléaire de Téhéran soit envoyé devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies pour de possibles sanctions et que le principal groupe d’opposition en Iran, les Moudjahidin-e-Khalq (MeK) soit retiré de la liste des organisations terroristes de l’EU.

Les organisateurs ont estimé la foule à 35.000 personnes et des dizaines de parlementaires de pays d’Europe ont pris la parole lors de cette manifestation, au moment où les ministres des affaires étrangères de l’UE se réunissaient dans les quartiers généraux de l’UE pour discuter des moyens pour résoudre la menace nucléaire iranienne.

« Depuis que Mahmoud Ahmadinejad est arrivé à la présidence de l’Iran, l’Occident ne peut plus prétendre que le régime iranien est modéré et changera si l’UE mène une politique de complaisance. Ils veulent la bombe ; ils veulent l’Irak ; et ils veulent arrêter le processus de paix au Moyen-Orient », a déclaré Hadi Esmaeili, un Iranien exilé, qui a fait le voyage d’Allemagne pour prendre part aux manifestations.

Depuis qu’Ahmadinejad est à la présidence, les négociations nucléaires de Téhéran avec les trois pays européens, la France, l’Allemagne et la Grande Bretagne, sont bloquées à cause du refus de l’Iran de suspendre le cycle du combustible nucléaire, la première étape pour obtenir une bombe atomique. Le président extrémiste est sous une surveillance étroite de la communauté internationale après avoir appelé à la destruction d’Israël et menacé les pays arabes voisins qui tissaient des liens avec l’Etat hébreu.

Massoud Zabeti, un avocat anglo-iranien à Londres, a dit qu’il s’était rendu au rassemblement pour protester contre les violations « barbares et médiévales » des droits de l’homme en Iran, tout en demandant que la communauté internationale envoie le dossier de la République islamique au Conseil de Sécurité de l’ONU. « Nous voulons aussi protester contre l’injustice qu’est l’inclusion dans la liste des groupes terroristes du principal groupe d’opposition iranien, les Moudjahidine du peuple, qui ont été les premiers à révéler le programme nucléaire de Téhéran et les violations des droits de l’homme », a déclaré Zabeti.

« Ce que nous voulons, c’est un embargo complet du pétrole sur le régime, » a dit Omid, un des manifestants âgé de près de 30 ans.
« L’Europe devrait arrêter de donner avantages au régime et doit cesser ses pressions sur l’opposition iranienne ».

Maryam Radjavi, la présidente élue du Conseil National de Résistance d’Iran (NCRI), a appelé l’Occident à mettre fin aux « deux décennies de complaisance » avec les dirigeants de Téhéran lors d’une liaison par satellite avec la manifestation. Elle a aussi dit que l’Occident ne devrait ni apaiser le régime ni tenter une invasion militaire ; il devrait plus tôt se fier au peuple iranien et à leur résistance pour apporter des changements démocratiques en Iran.

Mettant en avant les remarques d’ Ahmadinejad, qui menace clairement la stabilité au Moyen-Orient, Maryam Radjavi a dit : « Dû à des crises profondes et une faiblesse fondamental du régime, les mollahs ont dans une fuite en avant, déclaré la guerre à la communauté internationale. »

« Les pays occidentaux ont condamné les remarques pernicieuses du président des mollahs. Cette réaction a tardé à venir, et la réaction n’est pas du tout suffisante. Ce qui est nécessaire, c’est d’entreprendre des actions. Les dirigeants occidentaux gardent le silence sur le bellicisme d’Ahmadinejad parce que c’est une conséquence directe de leur politique de complaisance, » a ajouté la dirigeante charismatique de l’opposition.

« Plus de la moitié des parlementaires de la Chambre des Communes et 122 pairs de la Chambre des Lords demandent que l’OMPI soit retiré de la liste des groupes terroristes, » a dit un Lord britannique travailliste dans son discours aux manifestants.

Au-dessus des manifestants flottaient plusieurs ballons avec le message : « expulsez les mollahs de l’ONU » et « retirez l’OMPI de la liste des groupes terroristes ».

On pouvait aussi voir des mises en scène d’exécutions sommaires et de lapidation, ainsi qu’un grand camion avec un modèle d’un missile nucléaire.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous