IranIran (actualité)Selon un dirigeant iranien, aucune partie d’Israël n’est à...

Selon un dirigeant iranien, aucune partie d’Israël n’est à l’abri

-

Associated Press, Téhéran, 19 juillet – Le président du parlement iranien a rejeté mardi les déclarations de détachement de son gouvernement et a averti Israël qu’aucune partie de leur pays n’était à l’abri d’une attaque du Hezbollah.

S’adressant à des milliers de manifestants contre Israël à Palestine Square, Gholam Ali Haddad Adel, a déclaré aux Israéliens : « Les villes que vous avez bâties au nord de la Palestine (Israël) sont à portée des braves enfants libanais. Aucune partie d’Israël n’est à l’abri ».

Haddad Adel ne fait pas partie des hommes politiques les plus influents en Iran. Néanmoins, ses commentaires remettent en question la position officielle du gouvernement de Téhéran selon laquelle le pays n’est pas engagé dans le conflit entre Israël et le Liban.

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Manouchehr Mottaki, a indiqué que l’Iran jouait peut-être un rôle caché dans le combat lorsqu’il a dit lundi qu’un cessez-le-feu était possible. Il a fait ces commentaires à la suite de pourparlers avec le gouvernement syrien à Damas.

L’Iran et son allié, la Syrie, sont les principaux partenaires du Hezbollah, groupe militant libanais qui a déclenché le conflit actuel lorsque ses groupes de guérilla ont capturé deux soldats israéliens la semaine dernière. Lundi, les commandants militaires israéliens ont affirmé que leurs avions avaient détruit un missile à longue portée au Liban, nommé « Zelzal », que le Hezbollah s’est procuré auprès de l’Iran.

Israël a avancé que 100 membres de l’élite des Gardiens de la Révolution d’Iran se trouvaient au Liban, agissant comme conseillers du Hezbollah. L’Iran dément de telles accusations, affirmant que le Hezbollah est suffisamment fort pour se défendre.

Dans son discours, Haddad Adel a fait l’éloge du chef du Hezbollah, le cheikh Hassan Nasrallah, le qualifiant de « lion brave » et a déclaré que les Palestiniens et les Libanais avaient tout à fait le droit de combattre Israël.

Concernant l’offensive israélienne à Gaza qui a débuté lorsque des militants ont kidnappé un soldat israélien, Haddad Adel a déclaré à Israël : « Si vous avez le droit de déclencher un massacre pour libérer un prisonnier, les Palestiniens et les Libanais ont d’autant plus le droit de vous combattre pour libérer des centaines de leurs prisonniers, dont des ministres du cabinet et des députés ».

Le président du parlement s’est aussi moqué des allégations de divisions au sein du Liban entre les partisans du Hezbollah et ceux qui critiquent le groupe pour avoir engagé Israël dans une campagne de destruction du Liban.

Il a affirmé que les Israéliens « voulaient retourner les Libanais contre le Hezbollah et le désarmer, mais ils ne savent pas que les Libanais connaissent la valeur de la résistance et la valeur des armes du Hezbollah, plus qu’auparavant ».

Il a également averti qu’il n’y aurait pas de paix tant que les Etats-Unis ne cessaient pas de soutenir Israël.

S’adressant à Washington, il a affirmé : « Si vous ne cessez pas de soutenir Israël, n’espérez pas la paix ou un compromis avec le monde ».

La foule a répondu en scandant « Mort à Israël ! »

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous