IranIran (actualité)L'Iran "doit participer à la recherche d'une solution" au...

L’Iran « doit participer à la recherche d’une solution » au Liban, selon Paris

-

AFP, Paris, 30 juillet – L’Iran « doit participer à la recherche d’une solution » au conflit entre Israël et la milice chiite libanaise du Hezbollah, a estimé le chef de la diplomatie française Philippe Douste-Blazy dans une interview parue dimanche dans le quotidien Le Parisien.

« L’Iran est un grand pays. C’est un acteur qui ne peut être ignoré et il doit participer à la recherche d’une solution », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

Téhéran, de son côté, a mis en garde dimanche les Nations unies contre l’adoption d’une résolution visant à obliger l’Iran à suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium, affirmant qu’elle « aggraverait la crise dans la région ».

Une résolution menaçant l’Iran de sanctions s’il refuse de suspendre son programme d’enrichissement doit être soumise au vote du Conseil de sécurité de l’Onu dans les tout prochains jours.

L’Iran, comme la Syrie, est accusé de soutenir militairement et financièrement le Hezbollah, mais a toujours affirmé que son soutien était seulement politique et moral.

M. Douste-Blazy a rappelé que le président français « Jacques Chirac a refusé le déploiement d’une force de l’Otan » au Liban, qui « aurait été interprétée comme une ingérence de l’Occident dans le monde arabe ».

Le risque d’extension du conflit au Liban est « réel », a encore estimé le chef de la diplomatie française dans les colonnes du quotidien français, ajoutant que « le Hamas dans les territoires palestiniens et le Hezbollah au Liban tirent leur popularité du sentiment d’injustice des populations de la région qui sont dans une situation de grande pauvreté ».

Lors d’une conférence de presse samedi, M. Douste-Blazy avait souligné les différences entre les approches française et américaine pour trouver une solution au conflit au Liban, estimant qu' »une force multinationale, alors que le cessez-le-feu n’existe pas, ne peut avoir véritablement aucune efficacité ».

« Pour nous, une force multinationale ne peut pas précéder un accord politique mais doit au contraire le suivre », avait-il ajouté.

7,062FansJ'aime
1,178SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous