IranIran (actualité)Mr “R” dérobe 1,5 milliard de dollars des fonds...

Mr “R” dérobe 1,5 milliard de dollars des fonds de l’Etat iranien

-

Iran Focus, Téhéran, 19 octobre – Un individu identifié sous le nom de « Mr R. » a amassé une énorme fortune personnelle en dérobant l’équivalent de 1,5 milliard de dollars sous forme de prêts auprès de banques d’Etat iraniennes, a écrit dans son édition de mardi un quotidien semi-officiel proche du guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei.

Le quotidien ultraconservateur Jomhouri Islami a cité une source informée affirmant que Mr R. s’était procuré au moins 13 200 000 000 000 rials sous forme de prêts auprès des institutions financières de l’Etat. Aucun n’a été remboursé.

Le président radical iranien Mahmoud Ahmadinejad a promis de « faire disparaître la mafia du pétrole » et d’exposer les hauts responsables corrompus. Il jure régulièrement de couper les mains des « personnes puissantes qui empochent d’énormes bénéfices de la vente du pétrole ».

Les observateurs pensent que l’ancien président iranien, l’ayatollah Ali-Akbar Hashemi Rafsandjani, dont les fils et parents proches ont des intérêts significatifs dans le commerce national du pétrole, est la cible de la campagne « anti-corruption » d’Ahmadinejad.

Rafsandjani, dont la famille règne sur un vaste empire financier et commercial, est considéré comme l’homme le plus riche d’Iran.

Que l’hypothèse selon laquelle Mr R. est en réalité Rafsandjani soit vraie ou non, cela n’est que purs détails. Demandez à n’importe quel Iranien ordinaire de nommer « un haut responsable » impliqué dans la corruption et le détournement de fonds et c’est le nom de l’ancien président qui leur vient immédiatement à l’esprit.

Des exploitations de pistaches dans sa ville natale de Rafsanjan aux grandes sociétés de commerce de pétrole, l’ancien président de la théocratie au pouvoir se sert de son pouvoir et de son influence pour augmenter ses richesses. Sa fortune est estimée à beaucoup plus de 10 trillions de rials, l’équivalent de 1,1 milliard de dollars.

La plus grande partie de l’énorme richesse de cet ecclésiastique puissant est entre les mains de ses fils et filles, ainsi que d’autres parents proches tels que ses frères, neveux, beaux-frères et gendres. Une de ses villas a été vendue en 2004 pour environ 29 milliards de rials. Son frère, Mohammad Hashemi, ancien directeur de la société audiovisuelle nationale, détient la compagnie Taha, qui importe des imprimantes à l’échelle industrielle.

Reste à savoir si les futurs numéros de Jomhouri Islami ou de Kayhan qui diffusent la position officielle du guide suprême Khamenei vont se risquer à révéler de nouveaux détails sur Mr R.

L’article de Jomhouri Islami a également divulgué qu’un des associés de Mr R., identifié uniquement sous le nom de Mr A., avait fait un emprunt de 3 500 000 000 000 de rials (380 millions de dollars).

Les experts considèrent le ton de plus en plus agressif des chamailleries entre factions en Iran comme un signe de la présence de dissensions internes au plus haut niveau de la théocratie iranienne, alors que le guide suprême et ses alliés ultraconservateurs ont effectivement expulsé les autres factions du pouvoir.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous