IranIran (actualité)Libération des marins britanniques : les vertus de la...

Libération des marins britanniques : les vertus de la diplomatie

-

Le Monde, 5 avril – par Jean Marc Manach – Reprenant les propos de Mahmoud Ahmadinejad, Tony Blair et des familles des soldats libérés, The Independent met en « une » les deux dirigeants, tête-bêche. L’un crie « victoire ! » l’autre, « triomphe » : « Qui sort grandi de cette crise des otages ? Tout dépend de comment vous la regardez. » L’Iran réaffirme son rôle de pouvoir régional et de puissance internationale avec qui il faut négocier ; la Grande-Bretagne démontre ses talents diplomatiques et améliore ses relations avec l’Iran, mais aussi la Syrie.

Le Washington Post rappelle que « même la Syrie » avait appelé à la libération des Britanniques, et que l’Iran, qui privilégierait le court terme au long terme, pourrait « payer cher », et longtemps, ce qu’elle vient de faire. Le Guardian relève, lui aussi, que les Syriens affirment avoir joué un rôle déterminant et que, si l’Iran a finalement compris que la prise en otage de soldats n’était pas une solution, le pays avait, par trois fois et en vain, demandé à l’armée britannique de cesser de pénétrer dans son espace maritime.

Il n’en reste pas moins que, pour le Los Angeles Times entre autres, cette libération est »un coup majeur de propagande » pour Ahmadinejad et les partisans de la ligne dure en Iran, d’autant plus fort que c’est précisément le Royaume-Uni qui « humilia » le pays pendant des siècles.

Le quotidien américain relève ainsi que les Britanniques avaient cessé de jouer la confrontation, pariant sur la diplomatie, et que les 72 heures précédant l’annonce de la libération des otages, ils avaient baissé d’un ton – à commencer par Tony Blair –, « calmant les nerfs » de Téhéran. Cette réaffirmation des valeurs de la diplomatie sur les options militaires prend une tournure toute particulière quand on apprend que le négociateur britannique est pressenti pour devenir l’ambassadeur de Londres à Washington.

Le Christian Science Monitor remarque, pour sa part, que l’annonce surprise de la libération des soldats britanniques intervient à l’occasion de l’anniversaire du prophète Mahomet, mais aussi de Pâques. Se référant à l’enlèvement, l’été dernier, des deux soldats de Tsahal, le journal constate également qu’Israël, qui privilégia l’option militaire, n’a toujours pas récupéré ses otages, et qu’il a démoli la moitié du Liban.

Dans son éditorial, le Guardian tente de tirer les leçons de la crise. L’Iran a certes regagné son rang, après une série d’humiliations internationales, allant de l’arrestation par les Américains de cinq de ses ressortissants en Irak à la désertion présumée de l’un de ses plus hauts dignitaires militaires en passant par la mort suspecte de l’un de ses plus éminents scientifiques nucléaires. Mais une épée de Damoclès continue de menacer Téhéran : « La conviction des faucons de Washington et des militaires israéliens que la seule façon d’empêcher l’Iran d’enrichir son uranium est de bombarder le pays. »

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous