IranIran (actualité)Le maire de Téhéran rencontre des hautes autorités suisses

Le maire de Téhéran rencontre des hautes autorités suisses

-

Iran Focus, Téhéran, 7 avril – Le maire de Téhéran a rencontré le Vice Président suisse et le ministre de l’Intérieur Pascal Couchepin, a rapporté la télévision officielle.

Mohammad-Baqer Qalibaf, qui a été général du corps des gardiens de la révolution (CGR) et actuel maire de la capitale iranienne, a rencontré M. Couchepin à Bern lors d’une visite de quatre jours en Suisse.

Le général Qalibaf a commandé l’armée de l’air du CGR jusqu’à sa nomination de commandant de la police paramilitaire, les Forces de Sécurité de l’Etat (FSE), en 2000. C’est en 2005 qu’il est devenu maire de Téhéran.

Qalibaf s’est présenté en 2005 à l’élection présidentielle, comme candidat modéré, échangeant son treillis pour un costume trois pièces italien. Mais son nouveau look n’a pas réussi à cacher son véritable visage de radical islamiste qui a passé la plus grande partie de sa carrière dans les gardiens de la révolution. En juillet 1999, avec 23 autres commandants, il a écrit une lettre à l’ancien président Mohammad Khatami, l’appelant à « utiliser tous les moyens » pour réprimer un mouvement de protestation national mené par des étudiants pro démocrates ou « ils prendraient eux-mêmes les choses en main ».

Dans une autre lettre ouverte en 1997, Qalibaf et 32 autres hauts commandants des CGR avaient rendu hommage à Mohsen Reza’i pour ses “services rendus à l’islam et à l’imam Khomeiny” après son départ de l’armée idéologique des ayatollahs pour seconder l’ancien président et homme fort du régime l’ayatollah Ali Akbar Hachemi Rafsandjani.

Sous ses ordres, la police paramilitaire a mené divers raids dans les quartiers résidentiels, pour confisquer des antennes satellites, interdites en Iran. Il existe de nombreuses informations comme quoi sous Qalibaf, les unités des FSE ont tabassé et arrêté toute personne suspectée de vouloir un changement radical de la société. Plusieurs étudiants militants ont également “disparus” sous son mandat, bien que de nombreuses informations indiquent qu’ils ont été arrêtés et emprisonnés, voire pire.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous