IranIran (actualité)Iran: le rationnement de l'essence probablement repoussé en septembre

Iran: le rationnement de l’essence probablement repoussé en septembre

-

AFP, Téhéran, 7 mai – Le rationnement de l’essence en Iran, prévu à partir du 22 mai, sera probablement repoussé à septembre, a déclaré un responsable du Parlement pour les questions d’énergie, cité lundi dans la presse.

« Le terrain n’est pas prêt pour appliquer le rationnement avec l’aide des cartes à puce, et nous devons donc donner une nouvelle chance au gouvernement » pour appliquer ce plan, a déclaré le chef de la commission de l’Energie au Parlement, Kamal Daneshyar.

Le projet de budget adopté par le Parlement pour l’année en cours (mars 2007-mars 2008) a prévu une hausse du litre d’essence, actuellement de 800 rials (6 centimes d’euro), à 1.000 rials à compter du 22 mai.

Mais, ce prix ne doit s’appliquer qu’à un certain niveau que le gouvernement doit déterminer. Au-delà, il revient au gouvernement de fixer le prix de l’essence dite « non-subventionnée ».

Des observateurs ont mis en doute la volonté du gouvernement d’engager une réforme perçue comme hautement impopulaire, mais aussi indispensable à cause de la dépendance de l’Iran aux importations d’essence.

M. Daneshyar a fait état d' »informations selon lesquelles les machines destinées à lire les cartes à puce se cassent rapidement, et des pompes marchent à l’envers, aspirant l’essence des réservoirs plutôt que de les remplir ».

« Donc, a-t-il poursuivi, en attendant que ces problèmes soient résolus, le projet de rationnement doit être repoussé à la fin septembre, et le gouvernement doit demander la permission au Parlement d’importer pour deux milliards de dollars d’essence ».

Le système de rationnement qui doit être mis en place fonctionne avec des cartes à puce dont plusieurs millions ont déjà été distribuées aux automobilistes iraniens.

L’Iran, quatrième producteur mondial de pétrole, dépense une fortune en achats d’essence à l’étranger, dont elle subventionne le prix sur le marché intérieur.

Les raffineries iraniennes ne produisent que 44,5 millions de litres d’essence par jour alors que la consommation quotidienne dans le pays est actuellement de 79 millions de litres, et ne cesse d’augmenter.

Selon le vice-ministre du Pétrole Mohammad Reza Nematzadeh, « la consommation moyenne quotidienne (…) devrait monter à 81 millions de litres ».

Le responsable a critiqué le niveau de la consommation et son poids sur les finances publiques, en remarquant que « l’an dernier (mars 2006-mars 2007, ndlr) le pays a importé pour cinq milliards de dollars d’essence, et si le rationnement n’est pas mis en oeuvre la note s’élèvera cette année à environ 9,5 milliards de dollars ».

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous