IranIran (actualité)Les Etats-Unis et l'Iran à l'étroit dans le golfe...

Les Etats-Unis et l’Iran à l’étroit dans le golfe Persique

-

Courrier international, 11 juillet – Los Angeles Times – Deux porte-avions et plus de cent navires côté américain, plus de cent quarante côté iranien : pour manœuvrer au large des côtes iraniennes, les deux marines « ennemies » sont pourtant contraintes de négocier quotidiennement.

L’Iran et les Etats-Unis ont des positions tellement éloignées sur certaines questions qu’ils seraient bien incapables de s’asseoir autour d’une table pour en parler. Pourtant, sur les voies maritimes encombrées du golfe Persique, les commandants des navires de guerre américains et iraniens se parlent tous les jours.

Ils y sont bien obligés : ils se marchent pratiquement dessus dans un petit jeu de surveillance, de contre-surveillance et de positionnement géopolitique.

« Nous opérons très près des eaux territoriales iraniennes, dans un espace très réduit et avec un trafic énorme, qu’il s’agisse des petits dhows [embarcations traditionnelles »> ou des supertankers », déclare le capitaine de vaisseau Sterling Gilliam Jr, qui commande les opérations aériennes du porte-avions Stennis.

Le moindre changement de cap exige une conversation avec les marins iraniens. Quand les vents du Golfe s’apaisent, ce porte-avions de 100 000 tonnes accélère jusqu’aux 25 nœuds requis pour propulser les avions de son pont d’envol de près de 330 mètres de long. Mais, pour ce faire, il commence par prévenir la flotte des gardiens de la révolution qui croise dans le voisinage.

« Nous respectons à la lettre les procédures internationales en vigueur », explique le capitaine de vaisseau Bradley Johnson, le pacha du Stennis. « Nous les contactons par radio et nous leur disons : ‘Commandant, je voulais simplement vous prévenir que nous allons virer de bord et prendre tel cap pour être face au vent de façon à pouvoir assurer nos opérations de décollage.' » Les Iraniens répondent, selon lui, de façon professionnelle et courtoise : « Merci beaucoup pour cette information. Nous allons virer à tribord. Veuillez nous guider. »

Près de la moitié des 227 navires de guerre américains sont stationnés près des côtes de l’Iran, où croise la plus grande partie de la flotte iranienne – une flotte estimée à 140 bâtiments de surface et 6 sous-marins, selon le site Internet de veille géostratégique GlobalSecurity.org. Le Stennis a à son bord plus de 60 avions et le Nimitz, qui croise également dans le Golfe, en compte des dizaines d’autres.

Selon les marins du Stennis, leurs avions sont destinés aux opérations de maintien de la paix et à la lutte contre la rébellion en Irak, en Afghanistan et en Somalie. Mais, selon eux, ils sont aussi là pour adresser un message à l’Iran, que les Etats-Unis accusent de poursuivre un programme clandestin d’armement nucléaire et de soutenir les extrémistes antiaméricains au Liban, en Irak et en Afghanistan.

« A mon avis, nous sommes ici pour montrer notre détermination et pour protéger nos amis », assure le captitaine de frégate Marcus Hitchcock, le second du Stennis.

Avec deux porte-avions dans le Golfe, les Etats-Unis peuvent opérer 24 heures sur 24 et mener potentiellement 180 opérations de bombardement et de surveillance par jour sur l’Iran.

Cette présence signifie également que les Etats-Unis sont peut-être en train de déployer des armes nucléaires à bord de ces navires stationnés à quelques kilomètres des côtes iraniennes.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous