IranIran (actualité)PO: Bush entreprend un voyage historique en pleines tensions...

PO: Bush entreprend un voyage historique en pleines tensions avec l’Iran

-

AFP, Washington, 8 janvier – Le président George W. Bush quitte mardi Washington pour le Proche et le Moyen-Orient où un dangereux face-à-face militaire entre les navires iraniens et américains dans des eaux stratégiques est venu donner le ton d’un voyage historique.

M. Bush se rend dans la région avec deux objectifs: aider Israéliens et Palestiniens à conclure un accord de paix avant qu’il ne quitte la Maison Blanche en janvier 2009; assurer aux alliés du Golfe à la fois que les Etats-Unis ne les laisseront pas seuls face à la « menace » iranienne, et qu’ils n’emploieraient la force qu’en dernier recours.

Le président peut considérer que son message sur le péril iranien a été renforcé juste avant son départ quand des vedettes iraniennes ont menacé d’attaquer trois navires de guerre américains dans le détroit d’Ormuz, par où transite une part considérable du trafic pétrolier mondial.

Le gouvernement iranien a tenté de minimiser une confrontation « ordinaire » selon lui, mais qui ressemble beaucoup à une démonstration de force et à un nouvel accès de tensions entre les deux pays. La Maison Blanche a mis en garde l’Iran mardi, avertissant que, quelles que soient ses intentions, il ne devait « pas recommencer ».

M. Bush est mercredi, jeudi et vendredi en Israël et dans les Territoires palestiniens. Il se rend vendredi au Koweit, puis à Bahrein, aux Emirats Arabes Unis, en Arabie Saoudite, avant de finir sa tournée en Egypte le 16 janvier.

A Israël et aux pays arabes, le président a dit vouloir affirmer l’engagement américain à assurer la sécurité de la région et à contenir la montée en puissance iranienne.

Il s’agit surtout de réparer les dégts causés par un récent et retentissant rapport du Renseignement américain sur la menace nucléaire iranienne.

Le document, qui dit que l’Iran aurait arrêté en 2003 un programme secret pour fabriquer la bombe atomique et sape l’argumentaire américain, a pu faire croire aux Etats arabes que les Etats-Unis pourraient baisser la garde.

« Je serai là-bas pour rassurer, pour regarder les gens dans le fond des yeux et leur dire: je crois que l’Iran est une menace; nous avons une stratégie pour y faire face; et nous voulons coopérer avec vous », a-t-il dit à la chaîne Al-Arabiya. Les Etats-Unis se réservent l’option militaire, mais « je crois que nous pouvons résoudre ce problème diplomatiquement », a-t-il ajouté.

M. Bush commence par Israël et la Cisjordanie, une première depuis le début de sa présidence. Al-Qaïda a appelé les radicaux à accueillir M. Bush « avec des bombes et des voitures piégées ».

Mardi, des centaines de Palestiniens ont manifesté à Gaza, brandissant notamment des portraits de M. Bush et du Premier ministre israélien Ehud Olmert barrés de l’inscription « terroristes », et réclamant l’ouverture des points de passage du territoire, bouclé depuis juin.

L’hôtel King David de Jérusalem, dont la suite royale a été réservée pour le président américain, s’est transformé pour l’occasion en forteresse ultra-sécurisée.

Il s’agit pour le président de prolonger la dynamique de la conférence d’Annapolis (Etats-Unis). Israéliens et Palestiniens s’y sont engagés à relancer un processus enlisé et à rechercher avant fin 2008 un accord menant à la création d’un Etat palestinien coexistant avec Israël.

Le scepticisme est largement répandu, tant les différends sont anciens et profonds. L’Autorité palestinienne exhorte M. Bush à faire pression sur Israël au cours de son voyage pour un arrêt de la colonisation dans les Territoires, un contentieux majeur.

M. Bush se veut optimiste sur les chances de succès: « Je crois que les étoiles sont favorablement alignées ».

L’Irak reste la grande affaire de M. Bush et une visite surprise ne peut être exclue. Les intérêts économiques devraient aussi peser lourd sur la tournée, avec un baril de pétrole à près de cent dollars.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous