IranIran (actualité)Les conservateurs iraniens renforcent leur emprise sur le Majlis

Les conservateurs iraniens renforcent leur emprise sur le Majlis

-

Les conservateurs s'étaient assuré en mars une majorité des 208 sièges sur 290 attribués au premier tour. Le second tour portant sur les 82 sièges restant s'est déroulé vendredi.

Le ministre de l'Intérieur, Mostafa Pourmohammadi, cité par la radio iranienne, a déclaré que les conservateurs avaient obtenu plus de 69% des 287 sièges attribués, laissant entendre qu'ils en détiennent près de 200, ce qui correspond à la proportion annoncée à l'issue du premier tour.

Les résultats pour trois des sièges du Majlis ont été annulés pour des raisons non précisées, ont rapporté des médias iraniens.

Les réformistes, virulents détracteurs du président Mahmoud Ahmadinejad, ont estimé que le scrutin était biaisé parce que le Conseil des gardiens, instance non élue chargée de vérifier l'adhésion des candidats aux principes islamiques, avait empêché nombre d'entre eux de se présenter.

Pourmohammadi a déclaré que les réformistes avaient obtenu environ 16,4% des sièges et les indépendants environ 14,3%, a rapporté la radio. Ces pourcentages correspondent en gros à, respectivement, 47 et 40 sièges.

Mais en Iran, les allégeances politiques peuvent fluctuer.

En dépit du maintien de l'emprise des conservateurs sur le Majlis, des observateurs estiment que la nouvelle assemblée pourrait se montrer moins disciplinée envers le président Ahmadinejad dans la mesure où le camp conservateur place ses pions avant l'élection présidentielle de 2009.

PRESSIONS SUR AHMADINEJAD

Les réformistes ont dit avoir obtenu plus de 30 sièges au premier tour et avant l'annonce de Pourmohammadi, un responsable réformiste avait déclaré que le groupe avait "fait un peu mieux que prévu" au second tour.

"D'après les résultats dont nous disposons jusqu'ici, 17 réformistes ont obtenu des sièges en province", a déclaré à Reuters Abdollah Naseri, responsable de la principale coalition réformiste.

Le principal courant conservateur, dont les membres se qualifient de "défenseurs des principes" pour manifester leur adhésion aux idéaux de la République islamique, regroupe de fervents partisans d'Ahmadinejad ainsi que certains hommes politiques qui l'ont critiqué, en particulier pour sa politique économique.

Ahmadinejad, élu à la présidence en 2005 après avoir promis un partage plus équitable de la manne pétrolière, fait l'objet de pressions croissantes de l'opinion publique, de personnalités religieuses et de l'assemblée sortante pour n'avoir pas réussi à juguler l'inflation qui dépasse maintenant 20%.

Le Majlis ne fixe pas la politique dans des domaines tels que le programme nucléaire, le pétrole ou les affaires étrangères, mais il exerce une influence en matière économique.

Alireza Afshar, directeur de la cellule électorale au ministère de l'Intérieur, a déclaré à la télévision nationale que le taux de participation avait été plus élevé vendredi que lors de précédents seconds tours mais qu'il était inférieur aux 60% enregistrés au premier tour.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous