IranIran (actualité)L'Iran annonce avoir mis en orbite un satellite d'essai

L’Iran annonce avoir mis en orbite un satellite d’essai

-

Les agences iraniennes ont publié des photos de la fusée prises dans un entrepôt. Elles montrent deux parties distinctes de la fusée : la partie supérieure, longue de deux à trois mètres, est séparée de la partie inférieure. Dans un premier temps, les médias iraniens, citant le porte-parole du gouvernement, Gholamhossein Elham, mais aussi un communiqué de l’état-major des forces armées, avaient parlé de la mise en orbite d’un vrai satellite de communication."Le second lancement de la fusée Safir (ambassadeur), porteuse du premier satellite Omid, a été effectué avec succès", affirmait notamment un communiqué de l’état-major des forces armées iraniennes, reproduit par l’agence officielle Irna. Mais par la suite, un haut responsable iranien, interrogé par l’AFP, a affirmé que les médias locaux "s’étaient trompés. Il s’agit du lancement d’une fusée capable de porter un satellite. Le satellite Omid n’a pas été lancé".

Lors de sa visite cette semaine en Turquie, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, avait déclaré que l’Iran allait procéder "très prochainement" au lancement d’un satellite iranien à l’aide d’une fusée également de fabrication locale. "Cela fait 30 ans que nous subissons des sanctions (de la part des puissances occidentales) mais aujourd’hui nous avons réussi à devenir une puissance nucléaire", avait ajouté M. Ahmadinejad.

Washington n’a pas tardé à réagir au lancement de la fusée iranienne. "Le développement et le test de fusées par l’Iran est source d’inquiétude et soulève de nouvelles questions quant à ses intentions", a affirmé Gordon Johndroe, porte-parole de la Maison-Blanche. "Cette initiative et les possibilités d’en faire double usage pour leur programme de missiles balistiques n’est pas en accord avec les obligations demandées par le Conseil de sécurité de l’ONU", a-t-il ajouté. Les pays occidentaux, les Etats-Unis en tête, craignent que l’Iran puisse détourner son programme nucléaire civil à des fins militaires alors que Téhéran a démenti que telle soit son intention. Téhéran refuse de suspendre son programme d’enrichissement d’uranium malgré trois résolutions et des sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous