IranIran (actualité)Iran: hausse de près de 40% du prix des...

Iran: hausse de près de 40% du prix des produits alimentaires en été

-

AFP, 28 septembre – Le prix des produits alimentaires en Iran a augmenté en moyenne de 39,2% durant les trois mois de l’été 2008 par rapport à la même période il y a un an, selon les chiffres de la banque centrale rapportés dimanche par le quotidien modéré Kargozaran.

Cette hausse concerne 45 produits alimentaires, notamment la viande, les produits laitiers, le riz, le thé ou encore les fruits et légumes, selon ces chiffres.

La banque a remarqué que le rythme de la hausse des prix avait accéléré durant cette période.

Au cours du premier mois de l’été (21 juin-21 juillet), la hausse a été de 28,9% par rapport au même mois de l’année précédente, avant de passer à 40% pour le second mois et à 48,4% pour le troisième.

Selon Kargozaran, cette hausse présage une accélération de l’inflation dans les mois à venir.

L’indice des prix à la consommation en zones urbaines était de 27,6% pour le mois iranien se terminant le 21 août par rapport à la même période de l’an passé.

Dans une lettre publiée samedi par la presse, le gouverneur démissionnaire de la banque centrale d’Iran, Tahmasb Mazaheri, a mis en garde le président Mahmoud Ahmadinejad contre les conséquences inflationnistes de la politique économique et financière de son gouvernement.

"La forte croissance de l’offre monétaire ainsi qu’une sur-injection de liquidités dans l’économie sont les raisons principales de l’inflation", a-t-il écrit, en déplorant le maintien en vigueur de "décisions et de lois qui nourrissent l’inflation".

Le départ de M. Mazaheri, officiellement remplacé le 23 septembre par l’ancien secrétaire général de la Banque centrale Mahmoud Bahmani, a été interprété comme une victoire pour le président.

M. Mazaheri était partisan d’une certaine rigueur budgétaire pour contenir l’inflation alors que M. Ahmadinejad privilégie une politique de dépenses publiques.

M. Mazaheri avait suspendu ainsi un programme de prêts à taux bas pour les toutes petites entreprises, de services, industrielles ou agricoles, qui devrait reprendre, selon plusieurs responsables gouvernementaux.

Dans ce contexte, des économistes ont écrit une troisième lettre au président Ahmadinejad pour le mettre en garde contre les conséquences de sa politique économique, en particulier l’inflation.

La teneur de cette lettre n’a pas été publiée mais selon un de ses auteurs cité par l’agence Ilna, elle met en garde "contre les conséquences du plan économique du gouvernement, en particulier en ce qui concerne la libération des prix et le versement direct de subventions aux gens".

Le président Ahmadinejad veut lancer un plan économique supprimant les subventions indirectes, notamment pour l’énergie, et les remplaçant par des aides directes aux couches les plus défavorisées.

Mais de nombreux économistes et responsables ont mis en garde le gouvernement contre les effets inflationnistes d’une telle mesure.

Selon l’analyste économique Saïd Leylaz "le renvoi de Mazaheri représente un tournant économique et politique pour permettre à Ahmadinejad d’emporter la prochaine présidentielle" de juin 2009, a-t-il dit à l’AFP.

"La Banque centrale ne voulait pas autoriser l’injection de liquidités avec des prêts à taux bas", selon l’analyste, qui prédit "une inflation plus élevée et un effondrement économique.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous