IranIran (actualité)Nucléaire: des députés français n'ont pas "l'impression" que l'Iran...

Nucléaire: des députés français n’ont pas « l’impression » que l’Iran change

-

TEHERAN, 12 octobre 2008 (AFP) – Des députés français en mission d’étude en Iran ont conclu leur visite de deux jours dimanche avec l’impression que Téhéran n’était pas prêt à changer sa position sur son programme nucléaire controversé.

"Nous n’avons pas l’impression qu’ils soient prêts à changer de position", a déclaré le socialiste Jean-Louis Bianco.

L’Iran refuse notamment de suspendre son enrichissement d’uranium, qui permet d’alimenter une centrale nucléaire comme d’obtenir la bombe atomique, malgré cinq résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU l’y enjoignant.

Les députés ont rencontré notamment le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki, le conseiller diplomatique – Ali Akbar Velayati- du guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei, ainsi que le président du Parlement Ali Larijani et le chef de sa commission des Affaires étrangères Allaeddine Boroudjerdi.

M. Bianco a vu dans la réception de cette délégation parlementaire un "signal" de leurs interlocuteurs pour élargir le dialogue.

La France n’en reste pas moins en pointe aux côtés des Etats-Unis et la Grande-Bretagne pour accentuer les sanctions contre l’Iran dans le dossier nucléaire.

Selon Jean-Marc Roubaud (UMP, parti au pouvoir), les hommes d’affaires français rencontrés à Téhéran estimaient que ces sanctions étaient "plus pénalisantes pour nos entreprises que pour les Iraniens qui arrivent à les contourner".

La socialiste Elisabeth Guigou a noté que le pays avait "soif d’une reconnaissance de son rôle régional", et semblait à cet égard "plus enclin à apporter une contribution positive à la question afghane qu’irakienne".

Certains interlocuteurs iraniens ont ainsi soutenu l’établissement d’un dialogue entre les autorités afghanes et les "talibans modérés", qui respecteraient la constitution et n’exporteraient pas le terrorisme.

Mais sur toutes ces questions, et notamment le nucléaire, Philippe Cochet (UMP) a remarqué qu’il était difficile de pronostiquer les gestes de Téhéran "car on ne sait pas qui décide en fin de compte dans ce système".

Martine Aurillac a jugé pour sa part que "rien ne bougera à court terme à cause des élections présidentielles américaine et iranienne".

La première se tient le 4 novembre mais son vainqueur ne prendra pas ses fonctions avant janvier, alors que le président iranien ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad ne remet son mandat en jeu qu’en juin 2009.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous